Mort de Patrick Devedjian : cette "blessure" causée par Nicolas Sarkozy pendant sa carrière politique

Mort de Patrick Devedjian : cette "blessure" causée par Nicolas Sarkozy pendant sa carrière politique

Closermag Le 2020-03-30  Source

Si les deux hommes avaient eu des différents et s'étaient éloignés, Patrick Devedjian avait longtemps était d'une fidélité remarquable Nicolas Sarkozy. En effet, il avait suivi l'ancien président de la République jusqu' son ascension en 2007 l'Elysée. D'abord Place Beauveau, comme ministre délégué aux libertés locales, de 2002 2004, puis Bercy de 2004 2005 en tant que ministre délégué l'industrie. Après avoir fait ses preuves, l'homme politique rêvait d'être nommé ministre de la Justice. Cependant, si Nicolas Sarkozy lui avait promis cette fonction, c'est finalement Rachida Dati qu'il avait offert le poste.

Alors qu'il avait très mal vécu d'être laissé sur la touche, un ancien membre du gouvernement confie aujourd'hui au Figaro : "C'est resté une blessure pour lui." Amer, Patrick Devedjian avait alors fait une sortie remarquée en critiquant l'ouverture des personnalités de gauche : "Je suis pour aller très loin dans l'ouverture, très loin, y compris jusqu'aux sarkozystes !" Malgré tout, il avait pris le 1er juin 2007 la succession de Nicolas Sarkozy la présidence du Conseil général des Hauts-de-Seine et avait accédait la tête de l'UMP en tant que secrétaire général délégué. Avant de contracter le coronavirus et de perdre la vie dans la nuit du 28 au 29 mars 2020, Patrick Devedjian restait confiant et souhaiter continuer de se battre pour la ville d'Antony ainsi que pour les Hauts-de-Seine.

Nicolas Sarkozy a rendu hommage Patrick Devedjian

À l'annonce du décès de Patrick Devedjian, Nicolas Sarkozy s'était emparé de son compte Twitter afin de faire part de sa tristesse : "Patrick Devedjian était un homme passionné, entier, sincère, engagé. Il incarnait la politique comme je l'aime, avec des sentiments, des convictions, du panache. Je suis fier de l'avoir eu mes côtés. Je veux dire ses proches ma vive émotion et ma tristesse infinie."

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons