Moundir complice avec son fils Ali : il partage une adorable photo de famille

Par , publié le .

People

Ce dimanche 2 août 2020, Moundir a dévoilé sur son compte Instagram une adorable photo en noir et blanc de lui en compagnie de son fils. Le bout de chou né le 16 septembre 2019 et prénommé Ali a le sourire aux lèvres, tandis que le candidat emblématique de Koh-Lanta s'amuse à faire la grimace. « Mon copain… mon amour… mon fils… # loveyou #familytime », écrit-il en légende de son post. Très actif sur les réseaux sociaux, celui qui a participé à la saison 10 de Danse avec les stars partage très fréquemment des photos et vidéos de ses deux enfants.

Pourtant il s'agit de la première fois où Moundir Zoughari montre à ses abonnés le visage de son jeune garçon. Marié à une certaine Inès depuis 2011, l'animateur télé de 46 ans semble filer le parfait amour. De leur relation, est née une petite fille en novembre 2015, qui porte le doux nom d'Aliya. Son papa ne manque jamais une occasion de montrer sa précieuse aînée à ses fans sur les réseaux sociaux. L'occasion aussi de lui faire de belles déclarations d'amour. Le 16 juillet dernier par exemple, Moundir annonçait que sa fille était « sa plus belle réussite ». Huit jours plus tôt, le père de famille rappelait à sa fillette qu'il était « tellement fier d'elle ». Le 15 juin, il écrivait sur Instagram : « Ma fille, tu es ce qu'un papa désire le plus au monde… tes bras qui me protègent et me donnent tellement de force… juste je t'aime ma vie ».

View this post on Instagram

Mon copain… mon amour … mon fils … #loveyou #familytime

A post shared by Moundir (@moundirofficiel) on Aug 1, 2020 at 2:04pm PDT

Un couple qui a eu le coup de foudre

Pour rappel, l'animateur a rencontré l'élue de son c…ur sur le tournage de l'émission Moundir, l'aventurier de l'amour, présentée par Laurence Boccolini et diffusée sur TMC. C'était en 2010 et Inès, qui deviendra un an plus tard sa femme, est une des prétendantes. Originaire des Bouches-du-Rhône, elle travaillait alors dans la restauration. (…)

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)