Nicolas Sarkozy: son vilain mensonge pour se débarrasser d'une admiratrice déterminée

Nicolas Sarkozy: son vilain mensonge pour se débarrasser d'une admiratrice déterminée

Voici Il y'a 3 jours  Source

Sur ce coup, Nicolas Sarkozy aurait dû vérifier qu'il n'était pas filmé. Il y a quelques temps, alors qu'il faisait la promotion de son livre, Passions, l'ex-président de la République a menti une admiratrice. Sauf que les caméras de Quotidien rodaient... Et Nicolas Sarkozy a été obligé d'avouer.

S'il a été président de la République, Nicolas Sarkozy a vraisemblablement d'autres cordes son arc, notamment celle du charmeur invétéré. Il faut dire que l'ancien chef d'Etat est parvenu séduire l'un des mannequins phares des années 90, Carla Bruni. Entre ces deux-l, c'est une histoire qui roule, et qui dure depuis 2007 maintenant. Un véritable coup de foudre qui s'est opéré seulement quelques mois après son divorce avec Cécilia Attias. Dans son livre Passions, Nicolas Sarkozy se confie d'ailleurs sans fausse pudeur sur sa vie sentimentale, notamment sur sa séparation avec la mère de son fils, Louis Sarkozy : «C'est peu dire qu' l'époque l'attitude de Cécilia me stupéfia. Je n'avais rien anticipé. Je n'y avais rien compris. Je subissais sans pouvoir contrôler une situation, qui, chaque jour,devenait plus incompréhensible», peut-on ainsi lire entre les pages de son livre.

«C'est vrai, j'ai menti»

Un livre pour lequel Nicolas Sarkozy a écumé les librairies de l'Hexagone afin d'en faire la promotion. L'occasion pour l'ancien président de la République de constater que sa popularité reste quasiment intacte. Et c'est peu de le dire. Le 5 novembre dernier, alors qu'il était Toulouse pour rencontrer ses lecteurs, Nicolas Sarkozy s'est retrouvé face une femme qui n'était pas insensible son charme. «Est-ce que je peux rentrer avec toi Paris, après la dédicace"», lui avait-elle demandé sans rougir, sous l'oeil des caméras de Quotidien. Une question un peu inattendue laquelle l'auteur a tout simplement répondu que ce ne serait pas possible, puisqu'il ne retournait pas Paris après sa séance de dédicaces. Sauf que ce n'était pas vrai, du tout.

Dans Quotidien ce vendredi 8 novembre, les journalistes de l'émission n'ont pas manqué de confronter Nicolas Sarkozy son vilain mensonge. «Qu'est ce que vous m'avez fait rire avec la maladresse l. Je suis vraiment passé pour un couillon», a-t-il d'abord concédé, avant d'avouer : «C'est vrai, j'ai menti. Mais j'ai menti pour ne pas vexer...» Que Carla Bruni se rassure, son époux est prêt tout pour ne pas suivre les beaux yeux d'une admiratrice !

Nous vous recommandons