Nina: Marie-Christine Adam dévoile son plus grand regret très personnel

Plutôt enjouée dans ses rôles, l'actrice Marie-Christine Adam cache une lourde blessure. Son sourire permanent cache un regret ineffaçable.

Au premier abord, Marie-Christine Adam a tout d'une femme comblée. Très souvent sollicitée par les réalisateurs pour intégrer les castings de prestigieuses productions, l'actrice de 69 ans ne cesse d'occuper nos petits écrans. Que ce soit Sous le soleil sur TMC ou dans Nina (qui recommence ce mercredi 20 novembre en prime time sur France 2), le C.V. de l'artiste ne cesse de se remplir. Une réussite professionnelle que Marie-Christine Adam savourait auprès de nos confrères de France Dimanche il y a quelques mois de cela. « Quand j'ai eu 8 ans, ma mère, première danseuse l'Opéra-Comique, m'avait inscrite comme petit rat l'Opéra pour suivre la même carrière, racontait-elle dans les colonnes de l'hebdomadaire. Mais moi, je voulais devenir tragédienne. Je déclamais les monologues de Phèdre la maison. Pendant mes années de conservatoire, j'ai joué Paris, dans L'idiot, d'après Dostoïevski Lyon, et Lady Capulet dans Roméo et Juliette. »

Petit petit, l'actrice a fini par se faire un nom dans la profession. Multipliant les tournages pour la télévision et se frottant quelques fois au cinéma. « Je suis tout fait d'accord avec la réponse d'Isabelle Huppert la question : "Qu'est-ce qu'être actrice ?", ajoutait Marie-Christine Adam. Elle a répondu : "être au régime et attendre."Il faut être aux ordres, disponible et attendre, s'astreindre rester toujours présentable. » Une disponibilité qui impose - malheureusement - un triste revers de médaille pour l'actrice succès.

Son plus grand regret de femme

Marie-Christine Adam garde toutefois un petit goût amer lorsqu'elle se retourne sur sa vie : le fait de ne pas avoir connu les joies de la maternité.« J'ai été mariée une fois et je n'ai pas eu d'enfant, confiait-elle. C'est l'un de mes grands regrets. Cependant, je n'aurais jamais pu gérer la fois une vie de famille et ma carrière de comédienne. » Acceptant contrat sur contrat, l'actrice n'a pas réalisé que son horloge biologique tournait en même temps.« Le temps passe si vite, comme un claquement de doigts, ajoutait-elle. Comme tous les êtres humains, je me suis sentie éternelle. Et puis il faut un père pour avoir un enfant ! Or j'ai toujours voulu rester indépendante, tenir debout toute seule. » Présente dans le c...ur des français, Marie-Christine Adam aurait aimé l'être dans celui de sa progéniture.

Nous vous recommandons