Olivier Minne: «Nous avons adapté ?Fort Boyard' à la situation sanitaire»

INTERVIEW - France 2 donne le coup d'envoi de la 31e saison de son jeu culte samedi 11 juillet à 21h05. Rencontre avec l'animateur, véritable patron du fort.

À l'entrée de cet édifice figé dans le temps, le frisson qui électrise ses bras de lutteur garde la même intensité au fil des étés. Pourtant, Olivier Minne sait que la 31e saison de «Fort Boyard» ne ressemblera en rien aux précédentes. Entre la mise en place de mesures sanitaires drastiques dues à l'épidémie de Covid-19, et l'arrivée de nouveaux personnages, l'animateur dévoile les contours de cette édition, où se mêlent humour, émotion et solidarité.

» LIRE AUSSI - «Fort Boyard»: découvrez les participants de cette année

TV MAGAZINE. - Après deux mois de confinement, vous vous emmurez tout l'été dans une vieille bâtisse en compagnie du Père Fouras. Pourquoi vous infligez-vous un tel supplicé
Olivier MINNE. - Je pourrais effectivement me poser la question! (Rires.) Mais je dois reconnaître qu'entre lui et moi s'écrit une histoire d'amitié qui s'est amorcée il y a bien longtemps maintenant[dix-sept ans, ndr]. Il est toujours plus facile de se retrouver enfermé dans un lieu avec un proche que l'on aime. Surtout que nous ne sommes pas seuls puisque nous accueillons des candidats qui, chaque semaine, sont différents, et il y a aussi près de 170 collaborateurs qui nous accompagnent lors des tournages sur le fort.

Nous vous recommandons

People

Faux mariage: Adja Diallo s' explique

Leral