Olivier Véran : son gros coup de gueule contre la députée Martine Wonner en plein hémicycle

Par , publié le .

People

Le ton est monté dans l'hémicycle. Ce samedi 24 octobre, les discussions étaient très vives entre Olivier Véran et la députée Martine Wonner. Ancienne membre de La République en marche, qui a quitté les rangs du parti pour rejoindre ceux des Liberté et territoires, elle a violemment attaqué le ministre de la Santé. Sans masque – elle portait une demi-visière, elle l'a accusé de très mal gérer la crise du coronavirus et le rebond qu'elle connaît depuis quelques semaines. La députée a notamment vilipendé Olivier Véran, qui, selon elle, « souhaite faire mourir des patients en réanimation ». « Vous nous dites tout à l'heure en introduction '300 personnes en réanimation hier, 300 personnes intubées et ventilées. Vous souhaitez donc faire mourir ces personnes en réanimation, a continué Martine Wonner. On sait monsieur le ministre qu'en réanimation, nous n'intubons pas plus que 20 à 30% des personnes. »

« Donc monsieur le ministre, peut-être révisez ce que vous nous dites, parce que c'est extrêmement grave ce que vous dites devant la représentation nationale », a continué la députée, avant de parler de la Covid-19 comme d'une « énorme grippe » et d'expliquer que la demi-visière était « beaucoup plus efficace » que le masque. Très remonté contre la députée, le ministre de la Santé a répondu. « Vous avez dit des choses d'une gravité totale, a-t-il commencé. Quand vous considérez que ce n'est rien d'autre qu'une grosse grippe qui ne fait finalement que moins de 1% de mortalité, nous sommes 70 millions de Français, si nous devions atteindre une immunité collective de 60, 70, 80% (…) nous aurions donc 40 millions de victimes de ce coronavirus et finalement 1% de ces 40 millions devrait mourir, vous l'acceptez madame la députée ? Réfléchissez vous êtes médecin, vous n'avez pas le droit de vous tromper quand vous dites cela, c'est encore plus grave. »

Martine Wonner, exclue de LREM

Il a poursuivi en regrettant l'attaque personnelle de la députée qui est une « injure à l'ensemble de la communauté médicale » : « Quand je m'exprime devant vous j'essaie de le faire au nom des équipes (…) au nom des soignants, au nom des médecins qui attendent de nous un débat à la hauteur parce qu'ils ont peur, parce qu'ils passent leurs journées et leurs nuits à tenter de sauver des vies. Alors oui ça me met en colère car à travers moi, c'est l'ensemble de la communauté médicale que vous injuriez ». En mai dernier, Martine Wonner a été exclu du groupe LREM du Palais Bourbon après avoir voté contre la stratégie de déconfinement du gouvernement. « Ce vote s'inscrit dans une longue succession de prises de position publiques de Martine Wonner exprimant sa défiance contre le gouvernement et ses critiques contre sa politique sanitaire, écrivaient alors les parlementaires de la majorité. En conséquence, après l'avoir entendue (en visioconférence) ce jour, le bureau du groupe LREM, en application de son règlement, a décidé son exclusion. »

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)