Paul (Les 12 coups de midi): les touchantes confidences de son père sur son trouble autistique

Paul (Les 12 coups de midi): les touchantes confidences de son père sur son trouble autistique

Voici Le 2019-06-18  Source

Paul est le petit génie des 12 Coups de midi. Atteint du syndrome d'Asperger, le candidat arrive surmonter son handicap devant les caméras. Un soulagement pour son papa, qui a pourtant bien eu du mal accepter le diagnostic de son trouble.

Plus rien n'arrête Paul. Le jeune candidat des 12 Coups de midi en est déj sa 51ème participation et a déj cumulé une cagnotte de 216 777 euros. Un beau parcours pour le maître de midi, qui a fêté son 20ème anniversaire sur le plateau de TF1. S'il montre ses impressionnantes connaissances face Jean-Luc Reichmann, l'étudiant en Histoire touche également les téléspectateurs en raison de son histoire. En 2015, Paul a ainsi appris qu'il était atteint du syndrome d'Asperger, un trouble autistique parfois handicapant en raison du stress et des nombreux TOC qu'il peut provoquer chez le candidat.

â...... Paul (Les 12 coups de midi) cherche du travail, mais il a une idée bien arrêtée

Mais grâce au soutien de Jean-Luc Reichmann, qu'il considère comme son deuxième père, et de sa famille, Paul poursuit son ascension sans fausse note dans Les 12 coups de midi. Alors que le nouveau champion de TF1 s'est métamorphosé grâce au jeu, ses parents se sont encore confiés auprès de l'animateur au sujet du handicap de leur fiston. Ce mardi 18 juin, sa mère Sophie a révélé comment elle et son mari avaient réagi en apprenant le trouble de leur fils. «On n'a pas eu la même réaction. Moi, ça m'a soulagée parce qu'enfin je savais mettre un nom sur la chose et je savais ce qu'on allait pouvoir entreprendre», a-t-elle confié, alors que pour le père de Paul, le diagnostic a été plus difficile encaisser.

â...... Paul (Les 12 coups de midi): l'épreuve du bac qu'il a complètement ratée

«J'ai toujours dit que c'était un enfant normal. Tout le contraire de ma femme! Le jour du diagnostic, j'ai été déçu alors que Paul et sa mère étaient soulagés. Depuis longtemps Paul disait: "Je ne sais pas ce qu'il y a dans ma tête, j'aimerais bien savoir"», a expliqué le père de Paul, pour qui le diagnostic n'a pas du tout été «une délivrance». «Je n'ai jamais voulu savoir ce qu'il avait. Je l'ai toujours considéré comme normal. J'étais un petit peu déçu parce qu'il est autiste et je ne l'ai pas accepté», a révélé Ali, avant que son épouse rappelle que même si Paul «a fait énormément d'efforts, l'autisme reste un handicap important et pas facile vivre au quotidien pour lui et pour les autres». Un avis partagé par Jean-Luc Reichmann, même s'il «ne considère pas aujourd'hui Paul comme étant une personne handicapée».

Nous vous recommandons