"Pensez aux personnes qui veulent profiter de son art" : un soutien Bertrand Cantat dénonce l'annulation de son concert

L'annulation du retour de Bertrant Cantat sur scène divise. Un soutien au chanteur était invité mercredi 23 octobre sur le plateau de Touche pas mon poste, sur C8. Cédrick, technicien de contrôle originaire de la Vendée, explique pourquoi il a fondé le comité de soutien au chanteur de Noir Désir, dont la compagne Marie Trintignant est morte sous ses coups en 2003. Un drame dont l'émotion, seize ans plus tard, reste vive.

Alors, lorsqu'un concert de Bertrand Cantat est annoncé dans une salle de Cenon en mars 2020, la salle girondine Le Rocher annule l'événement sous la pression. "C'est de la censure, a dénoncé Cédrick face aux chroniqueurs de TPMP, médusés face un tel discours. Rien n'empêche le geste envers Marie Trintignant est condamnable. Le principe est qu'il a purgé sa peine. Je ne suis pas son avocat, nous ne sommes pas juges. L'article du code pénal, le 431-1 dit qu'il est condamnable d'empêcher un artiste de se produire ou de se créer pour une peine de prison pouvant aller jusqu' un an."

"Comment peut-il vouloir remonter sur scène ?"

Cédrick souligne le jugement de Betrand Cantat, condamné une peine de huit ans de prison par le Tribunal de Vilnius, en Lituanie. En 2007, il obtiendra sa liberté conditionnelle. "Je peux comprendre tout fait, moi-même j'ai des enfants, explique Cédrick. Ca doit être terrible. Le fait est - il a été jugé. Certaines personnes veulent encore l'interdire de se produire. Pensez toutes les personnes, des milliers, qui n'attendent que ça, de l'écouter, profiter de son art."

Parmi les chroniqueurs, l'opposition a fusé. "On ne reprend pas la vie qu'on avait avant après quand on a eu une vie publique comme cela", a plaidé Matthieu Delormeau. "Je n'interpelle pas les fans. Comment peut-il, lui, vouloir remonter sur scène ?"

Isabelle Morini-Bosc estime pour sa part qu'il serait plus symbolique de le laisser chanter devant "des salles vides". "Dans quel pays voit-on un meurtrier monter sur scène et se faire acclamer ?", a questionné Jean-Michel Maire. "Il a massacré coups de poings une femme. Et ça, ce n'est pas tolérable", a dénoncé Benjamin Castaldi.

Une "censure insupportable"

Sur la page du groupe du Comité de soutien Bertrand Cantat, les internautes ont appelé appeler la salle du Rocher afin de partager leur "mécontentement" dans l'annulation du concert, qu'ils qualifient de "censure insupportable".

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons