PHOTOS. Vanessa Paradis, Louane, Jamel Debbouze: ces people qui n'ont jamais eu le bac

"Passe ton bac, après on verra..." Cette petite phrase et ses variantes, on les a tous entendues, proférées par des parents, visage noué par l'anxiété. Y compris, sans doute, toutes les personnalités de notre diaporama ci-dessus. Et si le bac "" dont l'édition 2019 est actuellement en cours "" est effectivement l'entrée vers des études et un avenir possiblement meilleur, nombre de personnalités sont parvenues accomplir leurs rêves sans aucun diplôme.

Parfois, cette absence de diplôme n'a pas été choisie. Tel est le cas pour le journaliste, animateur, producteur et bientôt réalisateur Michel Denisot qui s'est accroché aux études pendant un bon moment "" au point de passer son bac trois reprises "" sans parvenir le décrocher. Il préférera se frotter directement au réel en devenant journaliste pigiste avant de rejoindre l'univers de la télévision, en l'occurrence la future TF1, au début des années 70. Dans cette même catégorie, on retrouve aussi la chanteuse et actrice Vanessa Paradis. Elle a dû abandonner très tôt ses études, non de son fait, mais pour sa bonne santé physique et mentale. La jeune interprète de Joe le taxi, était devenue une star 14 ans. L'école lui était devenu moins un lieu de savoir et d'apprentissage que le théâtre d'un harcèlement constant, parfois violent, infligé par ses camarades de classe. Une vocation professionnelle précoce peut aussi faire "zapper" la case diplôme. Tel a été le cas de Zinédine Zidane, intégré en centre de formation dès l'âge de 15 ans. Après son incroyable carrière sportive, Zidane a trouvé l'énergie "" et le courage "" de rattraper le temps en reprenant en 2014 les études pour accomplir son nouveau rêve : devenir entraîneur diplômé avec le succès que l'on sait.

A l'entendre dégainer d'innombrables citations et extraits d'...uvres, on imagine sans peine que l'acteur Fabrice Luchini ait une culture générale assez phénoménale. Ce bagage-l, il ne le doit qu' lui-même et pas un quelconque cursus scolaire. Après un certificat d'études péniblement décroché, Fabrice Luchini a en effet dû gagner sa vie comme comme apprenti coiffeur avant de réussir suivre sa muse sur scène et devant les caméras.

Mais parfois, ce diplôme absent résulte d'un choix concret. C'est le cas pour la chanteuse Chimène Badi qui a mené sa scolarité jusqu' un BEP puis suivait la préparation d'un bac pro agroalimentaire. Mais la jeune artiste découvre que cette filière ne la fait vraiment pas vibrer contrairement au chant. Les premières démos envoyées des télé-crochets ne trouvent pas preneur jusqu' un casting de l'émission Popstar... C'est aussi un peu la même aventure pour Christophe Maé. Le futur chanteur, détenteur d'un CAP pâtisserie, envisageait initialement de reprendre la boulangerie familiale de Carpentras. Le jeune homme préférera laisser tomber et se frotter la scène puis au télé-crochet Graines de star.

Malgré leur réussite, certaines des personnalités expliquent publiquement regretter aujourd'hui de n'avoir pas suivi d'études et décroché un bac. C'est le cas de l'humoriste Jérémy Ferrari, qui a quitté l'école en seconde pour s'adonner au théâtre ou de l'actrice Mélanie Thierry, qui a quitté sa scolarité en 3e pour devenir mannequin puis comédienne.

Diaporama réalisé par Arabelle Combet.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons