Pierre-Jean Chalençon (Affaire conclue): pourquoi il n'a absolument pas peur de se faire cambrioler

Pierre-Jean Chalençon (Affaire conclue): pourquoi il n'a absolument pas peur de se faire cambrioler

Voici Le 2020-01-17  Source

Pierre-Jean Chalençon a un véritable trésor dans son palais Vivienne. En quelques années, l'acheteur d'Affaire conclue a réussi réunir quelques-unes des plus belles pièces ayant appartenu Napoléon. Pourtant, il ne craint pas les cambrioleurs et pour une bonne raison.

Pierre-Jean Chalençon ne fait pas seulement le show dans Affaire conclue. A 49 ans, le célèbre acheteur de l'émission de France 2 est aussi et surtout un grand collectionneur de Napoléon. Et ses objets d'exception, l'acolyte de Sophie Davant y tient comme la prunelle de ses yeux. Il les a d'ailleurs tous réunis dans son palais Vivienne, que le grand public peut venir visiter. Pourtant celui qui ressemble comme deux gouttes d'eau Michel Polnareff est l'abri des cambriolages. Même s'il détient des objets ayant appartenu l'Empereur, il déconseille aux voleurs de puiser dans son trésor. Et pour une très bonne raison !

Pierre-Jean Chalençon rassuré

Invité d'Anne Roumanoff dans son émission ...a fait du bien sur Europe 1, Pierre-Jean Chalençon a fait la promotion de son livre Napoléon, la collection. Dans son ...uvre, la star d'Affaire conclue y dévoile les photos de toute sa collection exposée dans son hôtel particulier. L'occasion pour l'animatrice et humoriste de lui demander s'il ne craignait pas d'attirer tous les regards, surtout ceux des cambrioleurs, vers sa luxueuse demeure. Mais Pierre-Jean Chalençon a assuré qu'il n'avait aucune inquiétude ce sujet.

« Ce sont des objets invendables ! Alors je veux bien que les gens viennent les chercher, mais ils ne pourront pas les revendre ! Ces objets ont une traçabilité, ils sont connus », a-t-il assuré, en expliquant qu'il était donc le seul pouvoir revendre les pièces de sa collection, bien connues des grandes maisons de vente aux enchères comme Sotheby's et Christie's. « Le fait que vous les ayez mises dans un livre, ça les protège. C'est pour les assurances que vous avez fait ce livre ! », a conclu Anne Roumanoff.

Nous vous recommandons