Porno et confinement: Emmanuel Macron en colère contre ses secrétaires d'Etat et leurs échanges grivois

Porno et confinement: Emmanuel Macron en colère contre ses secrétaires d'Etat et leurs échanges grivois

Voici Le 2020-03-29  Source

Emmanuel Macron a rapidement réagi à la révélation des échanges grivois entre plusieurs de ses secrétaires d'Etat. Selon Le Parisien, le président de la République les aurait rappelés à l'ordre en conseil des ministres.

C'est une affaire dont l'exécutif se serait bien passé en ce moment. Alors que la France est en période de confinement pour lutter contre le coronavirus et que le gouvernement est critiqué par beaucoup pour sa gestion de la crise, des secrétaires d'Etat de la République en marche se retrouvent au c...ur d'un étonnant scandale. Le Canard Enchaîné a dévoilé le contenu d'une discussion par messagerie entre Agnès Pannier-Runacher (Economie), Marlène Schiappa (égalité hommes-femmes), Sibeth Ndiaye (porte-parole du gouvernement), Cédric O (Numérique) ou encore Jean-Baptiste Djebbari (Transports). La jeune garde du gouvernement y évoque la surcharge du réseau en raison de la masse importante de télétravail, annonçant limiter "Netflix, Apple, Youtube" ou encore... le porno. "En fait, si tu "youpornes" à 22h30, ça ne gêne personne... Juste une question d'organisation", lance notamment Agnès Pannier-Duracher, ce à quoi Marlène Schiappa répond "YouPorn, tu peux toujours demander à des gens de t'envoyer des contenus amateurs. Netflix, c'est pour les familles". Un échange désormais public, ce qui n'a pas du tout plu au sommet de l'Etat.

"C'est lamentable"

Le Parisien révèle en effet ce week-end qu'Emmanuel Macron a réagi le jour-même, alors que se tenait le conseil des ministres. Selon le quotidien, le ton était sec : "C'est lamentable que, en situation de crise comme celle que nous vivons, on retrouve des échanges comme ceux-là dans la presse", aurait lancé le président de la République. Ce dernier avait déjà passé un message à ses équipes quelques jours auparavant, assurant qu'on "se souviendra de ceux qui n'ont pas été à la hauteur". Pas sûr que les petits comiques du gouvernement parviendront à regagner les faveurs du grand patron, qui doit déjà s'occuper de trouver des occupations pour une Brigitte Macron, lassée du confinement.

Nous vous recommandons