Portrait du bourreau de Bineta Camara : Pape Alioune Fall, un militant de l'Apr et partisan de moindre effort

Portrait du bourreau de Bineta Camara : Pape Alioune Fall, un militant de l'Apr et partisan de moindre effort

Leral Le 2019-05-21  Source

Présumé meurtrier de Bineta Camara, Pape Alioune Fall est décrit par selon une enquête de personnalité faite par le journal "EnQuête" auprès de ses proches, comme un homme sociable et paresseux.

Menuisier de son état, Pape Alioune Fall fréquentait la maison des Camara. Il était presque devenu familier. Selon les témoignages recueillis par "EnQuête" auprès des proches de la famille, il mangeait et dormait même dans la maison de sa victime. Bineta Camara, selon les sources concordantes, lui servait toujours à manger chaque fois qu'il venait dans la maison. Pape Alioune Fall qui était très proche de sa victime, était jusqu' à son arrestation, le bras droit du père de la victime, Malal Camara, Directeur général de l'Adl et responsable de l'Apr.

« C'est lui qui animait les thés-débats de Malal Camara. Il était tout le temps dans sa maison. Il habitait presque là-bas. Il était quasiment devenu un membre de la famille. Je ne sais vraiment ce qui l'a pris, mais il a vraiment merdé, cette fois-ci », confie un de ses amis. Il ajoute que Pape Alioune Fall était un militant de l'Alliance pour la République, un pro- Malal Camara qui ne rechignait pas à la tâche, quand il s'agit de supporter ou de défendre son leader.

S'il est dépeint comme une personne sociable, zen en toutes circonstances, des sources concordantes soutiennent que c'est quelqu'un qui aime aussi la facilité. « Il m'appelait souvent pour me demander de l'argent. Il faisait du thé au vigile de la maison. Il est menuisier de formation, mais partisan du moindre effort. C'est un gars qui aime la facilité. Il appelle souvent les gens pour leur demander de l'argent, quitte parfois à inventer des histoires à dormir debout. Si ce n'est pas pour une maladie de sa femme, c'est celle de ses enfants qu'il servait. Je lui donnais de l'argent à chaque fois qu'il m'appelait, tout en sachant qu'il inventait des histoires », soutient un autre proche du père de la victime.

Nous vous recommandons