Prince Andrew : ces massages érotiques qui vont offusquer Elizabeth II

Prince Andrew : ces massages érotiques qui vont offusquer Elizabeth II

Closermag Il y'a 1 semaine  Source

La descente aux enfers continue pour le prince Andrew, près d'un an après la mort de Jeffrey Epstein. En 2015, Virginia Roberts Giuffre attaquait Ghislaine Maxwell en justice pour diffamation. Cinq ans plus tard, et plus précisément ce dimanche 2 août, le tabloïd britannique The Daily Mail a dévoilé des extraits de ce dossier, désormais accablant pour le deuxième fils de Sa Majesté Elizabeth II. L'accusatrice du duc d'York y révèle notamment avoir passé deux jours seule avec ce dernier au ranch de Jeffrey Epstein au Nouveau-Mexique, en 2001. Avec, pour tâche, de "le divertir l'infini" ou encore de lui donner des "massages érotiques."

Selon ce même manuscrit, Virginia Roberts Giuffre a été envoyée au ranch du multimillionnaire, retrouvé mort dans sa cellule le 10 août 2019, par Ghislaine Maxwell, récemment arrêtée. Elle n'aurait pas été avertie de la présence du prince Andrew au préalable. Pour ses services, la jeune femme - qui était alors âgée de 17 ou 18 ans - aurait reçu "près de mille dollars." "Mon travail consistait le divertir l'infini, que cela signifiait devoir lui donner mon corps lors d'un massage érotique ou simplement l'emmener en balade cheval", s'est remémorée Virginia Roberts Giuffre. Elle affirme ensuite que le manoir de Jeffrey Epstein était "complètement vide" l'exception de gardes du corps et de femmes de chambre qui se faisaient discrets lors de son séjour. "Ce n'était pas facile de subvenir aux désirs sexuels de ces hommes étranges, le prince étant l'un d'entre eux." L'annus horribilis de Sa Majesté Elizabeth II se poursuit...

Les révélations s'enchaînent

Photos, vidéos, témoignages accablants... le cahier des charges du prince Andrew ne fait que s'étoffer. Ce jeudi 30 juillet, d'autres révélations l'ont plongé davantage dans l'embarras. Le père des princesses Eugenie et Beatrice, est accusé d'avoir participé "une orgie avec de nombreuses autres filles mineures", il a même été décrit comme étant un "puissant individu." S'il a tenté d'éteindre la polémique au mois d'octobre 2019 avec une interview naufrage accordée la chaîne BBC, le duc avait échoué et s'est ainsi retiré de la scène publique avec l'accord de Son Altesse Royale. Et lorsque ce ne sont pas les déboires judiciaires de son fils qui l'inquiètent, ce sont ceux de ses gardes du corps qui ulcèrent Sa Majesté Elizabeth II.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons