Prince Harry et Meghan Markle: les bookmakers croient un divorce

En Angleterre, on peut parier sur tout et n'importe quoi, et surtout sur la famille royale. Depuis l'annonce du Prince Harry et de Meghan Markle, les bookmakers proposent même de miser sur leur divorce, estimé probable par les sites spécialisés.

Un coup de tonnerre. Depuis que Meghan Markle et le prince Harry ont annoncé prendre leurs distances avec la famille royale, le sujet fait chaque jour l'actualité. La nouvelle a provoqué une réunion de crise Sandringham avec la famille, sans que Meghan Markle ne soit conviée. Mais cette entrevue n'empêche pas les choses de s'accélérer : le couple veut être indépendant financièrement et compte s'installer au Canada. La seconde partie du projet semble bien partie, puisque Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, semble disposé leur faciliter l'arrivée. En Angleterre, où on a l'habitude de parier sur tout et n'importe quoi, la décision des Sussex a fait le bonheur des bookmakers.

L'indépendance financière, un objectif réalisable

Depuis le 8 janvier, date de l'annonce du couple, les paris sur leur avenir sont ouverts. Et les cotes offertes par les bookmakers ne vont pas dans le sens d'un happy end pour Harry et Meghan. Selon eux, et des informations compilées par le Daily Mail,les Sussex ont plus de chance de divorcer dans les cinq années venir que de faire partie plein temps de la famille royale. Miser 100 euros sur leur divorce ne rapporterait "que" 400 euros, alors que la même mise sur un "retour dans la famille royale" peut permettre de toucher 1 500 euros. Pour comparer, les bookmakers estiment que le couple a plus de chance de divorcer que Serena Williams de gagner Wimbledon, alors que la dernière finaliste est pour l'instant la favorite des pronostics.
Cependant, les bookmakers contredisent les théories du personnel royal, "sceptique" quant l'idée de voir le couple indépendant financièrement dans le futur. Les sites de paris estiment que l'objectif est réalisable : si quelqu'un parie 100 euros que le couple deviendra indépendant financièrement dans le futur, il ne récupérera qu'un maigre bénéfice de 50 euros... A vos pronostics !

Nous vous recommandons