«Questions pour un champion»: débouté aux prud'hommes, Julien Lepers ne touchera pas 3,4 millions d'euros

«Questions pour un champion»: débouté aux prud'hommes, Julien Lepers ne touchera pas 3,4 millions d'euros

Tvmag Il y'a 1 semaine  Source

L'ancien animateur du jeu de France 3 a obtenu de FremantleMedia 800.000 euros d'indemnités de licenciement.

Quatre ans et demi après son éviction de «Questions pour un champion» au terme de 28 ans de bons et loyaux services, Julien Lepers ne touchera pas les 3,4 millions d'euros qu'il réclamait FremantleMedia pour licenciement abusif. En effet, selon nos confrères du Parisien , l'ancien animateur du jeu de France 3 a été débouté par le conseil des prud'hommes de Paris. Celui-ci a rejeté quasiment l'ensemble de ses demandes d'indemnisation. Néanmoins, il ne repart pas les mains vides. Il a obtenu de la société de production 800.000 euros d'indemnités de licenciement, une somme basée sur son salaire mensuel de 39.907 euros. Depuis le début de cette affaire, il n'avait perçu que 1316,38 euros.

» LIRE AUSSI - Julien Lepers: «J'ai tourné la page "Questions pour un champion"»

Lors de la première audience, en mars 2018, son avocat, Maître Pierre-Olivier Lambert, avait pointé du doigt «la technique de cow-boy» de FremantleMedia en prétextant «une baisse d'audience et le fait que Julien Lepers n'incarnait plus la ligne éditoriale, était devenu ringard». «Ce ne sont pas des motifs juridiques. Le dossier est vide», avait-il ajouté. Sur ce point, la justice a donné raison la société de production qui, dans le courrier de licenciement adressé l'ancien animateur, soulignait des audiences «durablement étiolées» passant de 13,5 % de part d'audience de moyenne en 2013 11,4 % en 2015. Dans cette même lettre, FremantleMedia mettait en exergue un «clivage» entre Julien Lepers et «les attentes du public» mis en valeur dans une étude. «Les téléspectateurs ont déclaré qu'ils trouvaient Julien ringard, qu'il avait l'air exaspéré avec les candidats, jetait ses fiches...», avait justifié Dana Hastier, l'ancienne directrice de France 3, en février 2016.

Nous vous recommandons

People

Angkor, les savants du temple sur France 5

Tvmag