Rachel Legrain-Trapani, ex-maman seule au SMIC : Elle soutient les gilets jaunes

Rachel Legrain-Trapani, ex-maman seule au SMIC : Elle soutient les gilets jaunes

RSS FEED Le 2018-12-06

L'ex-Miss France Rachel Legrain-Trapani a décidé de prendre la parole pour apporter son soutien aux gilets jaunes. Sur Instagram, celle qui était une maman célibataire avant sa rencontre avec Benjamin Pavard a expliqué la raison de son engagement...

Rachel Legrain Trapani a décidé de s'engager publiquement. Notre ex-Miss France 2007, aujourd'hui en couple avec le champion du monde de football Benjamin Pavard, soutient le combat des gilets jaunes et le fait savoir.

C'est sur son compte Instagram très suivi que la maman de Gianni (bientôt 5 ans) a pris la parole ce 6 décembre 2018. Elle a écrit dans ses stories : "Un nouveau week-end de blocage s'annonce... Je suis ni pour la haine ni pour la violence mais je ne peux pas rester silencieuse. Je comprends tout fait la colère des gilets jaunes et du peuple français. Nos politiciens sont bien loin des réalités et de ce que les Français endurent. Comment peuvent-ils les comprendre ? Et, de fait, comment peuvent-ils agir dans l'intérêt commun ? Je suis pour une assemblée citoyenne qui nous ressemble et qui comprend les difficultés."

Après cette entrée en matière sans équivoque, Rachel Legrain-Trapani a surenchéri, consciente des critiques qu'elle peut s'attirer après cette prise de position : "Je risque de me faire pointer du doigt par les bien-pensants qui me considèrent comme une privilégiée. Oui, j'ai eu la chance d'avoir été élue Miss France en 2007 mais je ne suis pas née avec une cuillère en argent dans la bouche et je ne renierai jamais mes origines. Par ailleurs, je vivais dernièrement seule avec un SMIC et un enfant élever, c'est pourquoi je peux comprendre la détresse de bon nombre de Français. Je pense forcément toutes ces mères célibataires qui se se battent chaque jour pour donner le meilleur leurs enfants."

Pour finir, au-del de cette compréhension des Français les plus démunis, l'ex-reine de beauté aujourd'hui animatrice pour Wéo a tenu faire savoir ce qui, pour elle, participerait stopper la crise. "Par le biais de mes reportages dans tous les Hauts-de-France, j'ai rencontré des artisans, des agriculteurs, des membres d'associations, des petits commerçants... Tous ces héros du quotidien qui désirent simplement vivre dignement. Ils ne demandent pas que des subventions ou des aides, juste une pression fiscale tolérable et équitable. Tout cela pour dire que j'apporte mon soutien, en espérant que les choses bougent", a-t-elle conclu.

L'ex-Miss s'engage !

Nous vous recommandons