Régine en deuil : son petit frère, Maurice Bidermann, est mort 87 ans

Régine en deuil : son petit frère, Maurice Bidermann, est mort 87 ans

Closermag Le 2020-03-30  Source

La Reine de la nuit a perdu l'une de ses étoiles. Ce lundi 30 mars, le journaliste AFP Jean-François Guyot a annoncé, sur son compte Twitter, que Régine a dit adieu Maurice Bidermann, qui n'était nul autre que son frère cadet. Cet industriel, "ex-roi du textile" d'après notre confrère, s'est éteint l'âge de 87 ans dans la matinée de ce lundi 30 mars d'après son entourage cité par nos confrères deOuest-France. Il se trouvait alors dans un hôpital parisien. Souffrant de "plusieurs maladies chroniques", il n'était a priori pas atteint du coronavirus.

Proche de plusieurs personnalités politiques, et notamment de Nicolas Sarkozy, Maurice Bidermann né Maurice Zylberberg le 4 avril 1932 s'était spécialisé dans le secteur du textile-habillement dès les années 1950, en intégrant la société de son oncle Georges Bidermann. D'abord simple employé, le petit frère de Régine avait mis un point d'honneur donner un coup de pouce cette entreprise, en y instaurant de nouvelles méthodes de fabrication. L'exportation une fois possible travers l'Europe, Maurice Bidermann s'était lancé dans la conquête de l'international. Son empire a pu se construire peu peu dès 1966, lorsque l'Union soviétique lui commandait 310 000 vêtements pour homme. De simple société, le groupe Bidermann est ensuite né.

Maurice Bidermann au c...ur de l'affaire Elf

L'empire de Maurice Bidermann a pourtant connu des coups durs. Devenu numéro un français du vêtement masculin, le groupe Bidermann a été fortement endetté. En 1995, le défunt s'était résolu vendre la partie française de son entreprise au Groupe Deveaux. Quelques années plus tard, Maurice Bidermann était cité dans l'affaire Elf. Ce scandale politico-financier avait éclaté suite une enquête de la commission des opérations boursières (AMF) sur un prêt suspect, via des circuits offshore.

Mis en examen pour "abus de biens sociaux, recel d'abus de biens sociaux, présentation de faux bilans et diffusion d'informations inexactes", Maurice Bidermann était accusé d'avoir perçu la somme de 772 millions de Francs (soit plus de 350 millions d'euros). Il a été condamné le 12 novembre 2003 une peine de trois ans de prison dont deux avec sursis et un million d'euros d'amende. Outre cette affaire, Maurice Bidermann était aussi un soutien de taille pour plusieurs organisations caritatives l'image d'Action Contre la Faim.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons