Renaud: cet acte de rébellion qu'il a fait pour défier l'autorité de son père

Avant de devenir le chanteur réputé que l'on connaît, Renaud a vu son enfance rythmée par la sévérité de son père Olivier. Une autorité sur laquelle il vient de se confier.

Le 29 novembre dernier, après une longue absence, Renaud revenait sur le devant de la scène grâce un tout nouvel album baptisé Les Mômes et les enfants d'abord. Un opus dans lequel, comme son nom l'indique, le chanteur de 67 ans évoque le thème de l'enfance. Preuve que les fans ne l'avaient pas oublié, l'album a réalisé l'un des meilleurs démarrages de l'année comme le rapporte BFM TV. Une bonne nouvelle pour l'ex de Romane Serda qui ne s'est pas fait prier pour se confier sur ses propres jeunes années, rythmées par la sévérité et le côté strict de son père Olivier.

Si Renaud affirme que son papa l'a « beaucoup encouragé écrire » quand il était plus jeune, il s'est aussi souvenu pour Télérama de ces fois où il se mettait en colère contre lui pour pas grand chose : « Un jour, il m'a puni parce que j'avais refusé de manger une rondelle de tomate. Obligé de dîner seul dans la cuisine, affirme-t-il. Il ne supportait pas non plus que je trempe mes bananes dans le yaourt alors que j'adorais ça. Pour lui, c'était obscène ». Pourtant, ce papa « austère, sévère » et « puritain » que Renaud décrit n'était pas au bout de ses peines.

Rébellion de mai 68

« Au lycée, mon monde a commencé changer. Moi qui venais d'un collège de garçons, j'ai découvert les filles. Les premiers flirts, les premières cigarettes, les premières mobylettes » explique le chanteur. Rien côté des révoltes de mai 68 auxquelles il a pris part : « Il m'a demandé d'éviter les barricades. Pourtant... j'ai vécu trois semaines dans la Sorbonne occupée. [...] "T'as vu ce qu'il s'est passé hier soir ? Des barricades partout [...] - Oui, oui papa, maman, j'ai vu j'y étais" ». Une manière de défier l'autorité, ligne de conduite qu'il n'a presque plus jamais quitté.

Nous vous recommandons