Rikako Ikee : L'espoir du 18 ans de la natation atteinte d'une leucémie

Elle avait décroché son billet pour les Jeux olympiques de 2020 qui se dérouleront sur ses terres japonaises. Rikako Ikee est brutalement arrêtée dans sa fulgurante ascension depuis que les médecins lui ont appris qu'elle souffrait d'une leucémie.

L'annonce de Rikako Ikee a fait l'effet d'une bombe. La nageuse japonaise de 18 ans a révélé être atteinte d'une leucémie (cancer des cellules de la moelle osseuse) sur son compte Twitter le 11 février 2019. "Après des tests, on m'a diagnostiqué une leucémie. Je n'arrive toujours pas y croire moi-même", a-t-elle écrit. Celle qui détient le record national en 50 m nage libre et en 100 m papillon, qui a raflé 6 médailles d'or aux Jeux asiatiques l'été dernier (50 m, 100 m et relais 4x100 m libre, 50 et 100 m papillon, relais 4x100 m 4 nages), ne participera pas aux championnats du Japon au mois d'avril, mais ne s'est pas encore prononcée sur les Jeux olympiques qui auront lieu dans sa ville natale de Tokyo en 2020.

C'est au cours de sa préparation en Australie, pour les championnats du monde prévus en juillet en Corée du Sud, que Rikako Ikee a vu sa santé soudainement se dégrader. Son entraîneur Jiro Miki a admis n'avoir jamais vu sa nageuse "avoir autant de difficultés respirer" l'entraînement. "On l'a emmenée l'hôpital pour un contrôle sanguin mais on a décidé de la rapatrier au Japon le plus vite possible pour effectuer d'autres tests", a-t-il expliqué. Malgré ce diagnostic terrible, la jeune prodige de la natation japonaise se veut combattante, déterminée vaincre cette maladie "qui peut être vaincue", selon ses mots sur Twitter. "Quant sa motivation vaincre la maladie, je ne peux que m'abaisser devant sa détermination", a, de son côté, ajouté son entraîneur, révélant qu'elle avait été hospitalisé pour commencer le traitement.

pic.twitter.com/zP2ykLRgCD

Nous vous recommandons