Sarra («Love Island»): «J'ai très mal vécu le tournage»

INTERVIEW - L'étudiante tunisienne de 23 ans revient sur sa participation au programme de téléréalité diffusé sur Amazon Prime Video et animé par Nabilla Vergara.

Du 2 au 16 mars dernier, Amazon Prime Video a proposé quotidiennement un épisode de l'adaptation française de «Love Island». Ce format de téléréalité britannique, qui connaît un certain succès en Angleterre et aux Etats-Unis, propose une bande de jeunes et beaux célibataires de batifoler dans le huis clos d'une propriété luxueuse et ensoleillée.

» LIRE AUSSI - C'est quoi au juste, «Love Island»

Tournée dans la banlieue du Cap en Afrique du Sud, la première édition française de «Love Island», qui devait durer quatre semaines, a dû s'arrêter mi-aventure en raison de l'épidémie de coronavirus. Les abonnés d'Amazon Prime ont désigné, par leurs votes, le couple vainqueur, Angèle et Tristan. Ces derniers se sont partagé la somme de 50.000 euros.

Parmi les autres candidats, Sarra est une Tunisienne de 23 ans qui, après un bac littéraire, a passé une année Aix-en-Provence pour y étudier le droit. De retour Tunis, cette passionnée de sport et de dessin - modèle photo ses heures - s'est lancée il y a quatre ans dans un cursus d'architecture. Des études qu'elle a rapidement reprises après une parenthèse dans «Love Island».


LE FIGARO. - Comment vous êtes-vous retrouvée dans «Love Island»
Sarra. - J'avais été contactée début septembre pour un casting sans savoir quelle était l'émission. J'avais décliné la proposition, je n'étais pas intéressée sur le moment et j'étais déj très occupée par mes études en architecture. Deux mois plus tard, j'étais dans une phase où je m'ennuyais et j'avais repris contact. Mon profil intéressait toujours la production.


Nous vous recommandons