TEMOIGNAGE. Clément Boutterin : "J'ai choisi de vivre dans une yourte"

Quel a été le déclic ?

Clément Boutterin : De mes études. J'ai travaillé cinq ans une thèse en géomorphologie, en m'intéressant l'évolution des paysages naturels. C'est l que j'ai commencé me poser des questions sur l'action de l'homme et plus tard, sur la nuisance que représentait notre confort quotidien pour l'environnement : ne pouvais-je pas alléger tout ça en changeant mon mode de vie ?

Depuis six ans, vous vivez avec votre famille dans une yourte.

On a quitté notre maison et acheté deux yourtes d'occasion, isolées en feutre de yack : l'une, de 35 m , sert de pièce commune et de chambre des parents. La seconde, de 15 m , sert de chambre pour mon ado et son frère de 3 ans. L, nous vivons dans un verger Barcillonnette (Hautes-Alpes, ndlr) mais nous changeons d'emplacement tous les deux ans, en restant près du collège que fréquente ma fille.

À quoi avez-vous renoncé ?

Pas au frigo, ni l'ordi mais au lave-linge. Nous allons la laverie une fois par semaine. Nous sommes autonomes en électricité grâce un panneau solaire et des batteries. Nous remplissons nos bidons tous les trois jours la fontaine et nos toilettes sont sèches.

De quoi vivez-vous ?

Je fabrique des savons et ma compagne continue son activité d'assistante de vie scolaire.

Comment vous sentez-vous ?

Plus léger. Mes craintes sont liées la météo : quand la tempête se lève, ou l'orage gronde, c'est impressionnant, on dirait qu'on va tout perdre. Mais je n'ai rien perdre sinon ma famille.

Retrouvez cet article sur Telestar.fr

TEMOIGNAGE. Jean-François Clervoy : "J'espère voir le premier vol habité vers Mars"
TEMOIGNAGE. Laurence : "En 2015, Tunis, j'ai cru mourir dans l'attentat'"
TEMOIGNAGES. Mario Ojito Jr. : "Je lutte contre les courses de voitures illégales qui font trop de morts"
TEMOIGNAGE. Catherine : "Avec mon fils, ça a commencé par des insultes"
TEMOIGNAGE. Thierry Bourgeois : "Je travaille au parc Astérix depuis sa création'"

Nous vous recommandons