"Une émission de radio, en fin de vie, fossilisée" : quand les acteurs du PAF se payent On n'est pas couché

"Une émission de radio, en fin de vie, fossilisée" : quand les acteurs du PAF se payent On n'est pas couché

Telestar Il y'a 2 semaines  Source

Pour beaucoup, c'est l'année de trop. Ce samedi 8 juin, Laurent Ruquier a proposé le dernier numéro de la saison d'On n'est pas couché, marqué par les adieux furtifs de Charles Consigny et Christine Angot. Terrassée par une baisse d'audience historique - que son mentor ne sait justifier qu'au regard "des nouveaux modes de consommation" -, l'émission culte des samedis de France 2 sera bel et bien présente la rentrée, dans une forme grossièrement repensée. Exit le duo de polémistes présent durant toute une saison, Laurent Ruquier fera la part belle chaque samedi deux nouveaux polémistes d'un soir. Journalistes, écrivains, éditorialistes, chroniqueurs, humoristes et autres personnalités seront les bienvenues, assure ainsi l'animateur et producteur sur Twitter.

Depuis plusieurs mois pourtant, une question se pose au sein du paysage audiovisuel français : l'émission On n'est pas couché est-elle encore bien vivante ? Pour bon nombre de pontes de la télévision, le talk de Laurent Ruquier, bien que toujours l'antenne, a bel et bien rejoint le cimetière du PAF. Dans un papier au vitriol de L'Obs en date du jeudi 13 juin, plusieurs dirigeants de chaîne, écrivains et autres journalistes non cités, pointent du doigt l'insistance de Laurent Ruquier et Catherine Barma, et l'usure incontestée de leur talk : "C'est une émission en fin de vie. Comment il s'appelle, déj, le chroniqueur aux côtés d'Angot" assène l'un d'entre eux. "Une émission fossilisée, sans arythmie, que des egos" pour une autre. Un patron de télé compare ONPC une "émission de radio". Les ondes apprécieront.

En avril dernier, Thierry Ardisson y était allé de sa petite pique, en taclant son ancienne productrice et cons...ur Catherine Barma, devenue rivale au fil des années. L'animateur des Terriens, en partance de Canal+ après treize ans de bons et loyaux services, compare ONPC " de la télé bulgare éclairée la lampe de poche". Des critiques acerbes, que l'homme (...)

Nous vous recommandons