"Une souffrance continue": Roselyne Bachelot n'a pas supporté sa caricature dans Les Guignols de l'info

Elle l'a gardé en travers de la gorge. A l'époque des Guignols de l'info, Roselyne Bachelot n'a pas été épargnée : sa marionnette lui en a fait voir de toutes les couleurs. C'est en tout cas ce que l'ancienne ministre de la santé et des sports dénonce dans une interview accordée Télé-Loisirs. L'ex-femme politique décrit "une souffrance continue, itérative", dans L'Interview sans filtre, interrogée par Laurent Argelier. "Alors je sais très bien que, quand on est quelqu'un de tout fait bien, il faut dire 'Ma marionnette m'a follement fait rire'. Moi je dis la vérité, elle m'a fait souffrir et surtout elle a fait souffrir mon entourage et les gens qui m'aiment", poursuit-elle.

Ce qui a fortement déplu Roselyne Bachelot dans cette caricature, c'est non seulement le physique, mais également la personnalité de la marionnette. "Je suis moche et pour une femme c'est encore plus dur supporter parce que vous êtes sans arrêt jugée sur votre physique (...) Je ne ressemble pas cette grosse bonne femme bouffie. J'ai le sentiment que ce n'est pas ça", lance-t-elle avant d'ajouter : "Je dis des choses totalement idiotes. Je passe pour une gourde et ça c'est quelque chose d'extrêmement douloureux. Quand vous avez sur la bande passante, 'la ménagère de moins de 50 de QI', c'est terrible !" Malheureusement pour les fidèles téléspectateurs de Canal +, mais heureusement pour Roselyne Bachelot, Les Guignols de l'info appartiennent une époque révolue.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons