VIDEO Bernard Montiel menacé de mort, il a reçu des cercueils chez lui!

Ce 3 décembre, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste ont été invités à révéler qui, parmi eux, avait déjà reçu des menaces de mort. Bernard Montiel a raconté son histoire, assez terrifiante.

Séquence confidences ce 3 décembre dans Touche pas à mon poste ! Aujourd'hui, Cyril Hanouna avait invité Fabrice Eboué sur le plateau de l'émission. L'occasion pour l'humoriste de faire la promotion de son spectacle Plus rien à perdre, mais aussi de raconter une anecdote assez déroutante sur son expérience avec la prison.

Et, visiblement, Cyril Hanouna avait envie que les langues se délient sur C8, puisque les chroniqueurs ont ensuite été invités à révéler s'ils avaient, ou non, déjà reçus des menaces de mort. Géraldine Maillet a expliqué qu'elle a déjà vécu cette difficile expérience, et c'est d'ailleurs sa fille qui en avait été la victime indirecte. Le malfaiteur avait retrouvé son prénom, son école, ainsi que son nom de famille, alors que la chroniqueuse et son enfant n'ont pas le même.

"J'ai eu les murs tagués"



Bernard Montiel a également révélé en avoir fait les frais. "On mettait des cercueils dans ma boîte aux lettres", s'est souvenu l'ancien présentateur de Vidéo Gag. "J'avais pris la défense de différentes personnalités que j'estimais, et c'était les gens du Front National", a révélé le chroniqueur, sur le plateau de Touche pas à mon poste. Des menaces qu'il a prises au sérieux, car "c'était à la maison. Puis ça a duré très longtemps. En plus, j'ai eu les murs tagués", a-t-il justifié.

Le grand ami d'Emmanuel et de Brigitte Macron a poursuivi son histoire : "En fait c'était un mec du Front National qui m'a cherché. Et je l'ai trouvé et il est mort !" Evidemment, pas de la main de Bernard Montiel. Malheureusement, Cyril Hanouna ne lui a pas laissé le temps de raconter la fin de son histoire.

Nous vous recommandons

People

Jacqueline de Ribes : une allure folle

Parismatch