VIDEO. "C'était devenu malsain de le dissimuler" : Agathe Auproux évoque son combat contre le cancer

VIDEO. "C'était devenu malsain de le dissimuler" : Agathe Auproux évoque son combat contre le cancer

Telestar Il y'a 1 semaine  Source

Ce jeudi 14 mars, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs étaient de retour dans Balance ton post après un mois de vacances. L'occasion pour Agathe Auproux de revenir sur la révélation de son cancer, qu'elle a faite sur Instagram quelques jours plus tard. "J'ai fait mes premiers examens en septembre. On a eu un début de diagnostic en octobre/novembre, et on a commencé le protocole de soins mi-décembre" a d'emblée révélé la jeune femme âgée de 27 ans, atteinte d'un lymphome.

Agathe Auproux est aussi longuement revenue sur sa période de déni, elle-même suivie par une période d'acceptation qui lui permet aujourd'hui de mettre des mots sur ses maux : "Je voulais absolument que personne ne soit au courant, car je m'étais dit que ça allait être peut-être plus simple gérer. Je m'attendais forcément des articles ou des réactions que je n'avais pas envie d'appréhender ou de recevoir. J'en parlais très peu, voire jamais. Et au fur mesure du traitement qui est assez lourd mais que je vis très bien, ça devenait complètement schizophrénique. J'étais dans une négation totale de la maladie. Je me persuadais que je n'étais pas malade, et je vivais une espèce de double vie en dehors de l'hôpital. ...a devenait compliqué gérer pour moi" a-t-elle déclaré.

"On a honte, on ne sait pas comment gérer"

Avant de publier son long message sur Instagram, liké plus de 200 000 fois, Agathe Auproux l'a envoyé préalablement trois personnes : "J'ai écrit ce petit texte, que j'ai envoyé ma mère, qui était bien sûr au courant et qui me soutient depuis le début (...), ma meilleure amie et Cyril, évidemment" a expliqué la chroniqueuse. "Si ça peut aider des personnes qui sont dans le même cas que moi et qui ressentent cette solitude, cet isolement, cette culpabilité même parfois, on a un peu honte, on ne sait pas trop comment gérer cette maladie" a-t-elle aussi poursuivi.

"Des répercussions peut-être physiques"

Enfin, Agathe Auproux (...)

→ Lire l'article au complet sur Yahoo



Nous vous recommandons