VIDEO César 2020: Adèle Haenel dégoutée par le sacre de Polanski, quitte la cérémonie

VIDEO César 2020: Adèle Haenel dégoutée par le sacre de Polanski, quitte la cérémonie

Voici Le 2020-02-29  Source

Roman Polanski a obtenu trois récompenses lors de cette 45ème cérémonie des César, notamment celui de la meilleure réalisation. Une récompense qui a provoqué la colère et l'indignation d'Adèle Haenel, qui a décidé de quitter la cérémonie.

Roman Polanski était nommé dans 12 catégories cette 45ème cérémonie des César, pour son film J'Accuse. Une cérémonie sous haute-tension, puisque le cinéaste franco-polonais a été accusé par la photographe Valentine Monnier, au moment de la sortie du long-métrage, d'avoir sexuellement abusée d'elle en 1975. Finalement, Roman Polanski avait choisi de ne pas se rendre cette 45ème cérémonie, pour laquelle il a obtenu trois récompenses. Après avoir obtenu le César de la meilleure adaptation, et celui des meilleurs costumes, il a obtenu celui du meilleur réalisateur. Une récompense qui a provoqué un froid glacial dans la salle Pleyel et laquelle l'actrice Adèle Haenel a choisi de réagir en quittant la salle !

Adèle Haenel ne masque pas son dégoût

Un départ auquel personne ne s'attendait, mais qui traduit totalement l'état de pensée de l'actrice qui a accusé le réalisateur Christophe Ruggia de l'avoir agressée sexuellement lorsqu'elle était adolescente. "Distinguer Polanski, c'est cracher au visage de toutes les victimes. Cela signifie que violer des femmes n'est pas si grave. Quand J'accuse est sorti, nous avons entendu crier la censure. Il ne s'agit pas de censurer mais de choisir qui on veut regarder. Les vieux hommes riches et blancs, rassurez-vous : vous possédez tous les moyens de communication", avait-elle balancé pour le New York Times. Et voil comment Adèle Haenel a donc choisi de censurer Roman Polanski ce soir : en quittant la cérémonie des César. Tandis que ses talons résonnaient dans la salle Pleyel, des quolibets de mécontentement ont commencé retentir tout autour. En se dirigeant vers la sortie, Adèle Haenel a prononcé une phrase inaudible, mais qui a certainement traduit son dégoût envers la troisième récompense de Roman Polanski. Et elle n'était pas la seule puisque, après son départ, d'autres personne l'ont suivi.

Nous vous recommandons