VIDEO Jean-Michel Bigard: censuré par France Télévisions, il a obtenu gain de cause

Exclu de l'émission de Michel Drucker sur France 2, Jean-Marie Bigard a poussé dimanche dernier un énorme coup de gueule contre Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions. Son message est arrivé destination, comme il l'a indiqué hier soir dans TPMP.

Ce week-end, Jean-Marie Bigard était remonté comme un coucou. L'humoriste n'a pas du tout apprécié un appel de Michel Drucker, qui l'informait qu'il ne pourrait pas le recevoir dans Vivement dimanche cause de son amitié avec Marcel Campion. « ...a y est ! Retour la dictature ! Avant-guerre ! Giscard d'Estaing, c'est rien côté, tu vois », indiquait-t-il dans une vidéo postée sur Twitter. Trop proche du « roi des forains », candidat la mairie de Paris, le mari de Lola Marois avait directement visé la présidente de France Télévisions : « On m'a dit : "Vous êtes sur une liste", mais je ne suis sur aucune liste puisqu'elles seront déposées partir du 27 février. Et Delphine Ernotte, la patronne du service public m'interdit, moi, Jean-Marie Bigard, d'aller sur le plateau de Michel Drucker... »

Lundi 20 janvier dans Touche pas mon poste, le débat sur ce sujet a été houleux entre les chroniqueurs de Cyril Hanouna. Invité de l'émission, Jean-Marie Bigard a été soutenu par tous, sauf Gilles Verdez, qui a remis en doute la parole de l'humoriste quant sa présence sur la liste de Marcel Campion. Un argument que Jean-Marie Bigard a balayé d'un revers de la main : « Je voulais juste dire un mot. Première chose, on a expliqué avec Michel la chaîne qu'on ne parlerait jamais, pas un mot sur Marcel Campion. Que je viens juste faire la promotion de mon Olympia qui est ma dernière date parisienne, qui est pleine craquer entre parenthèses. Mais on venait pour le dire, il ne suffit pas d'être plein craquer, il faut le dire ».

Jean-Marie Bigard invité chez Michel Drucker la mi-février

Il a ensuite rappelé pourquoi sa venue dans Vivement dimanchen'avait rien de dangereux pour la chaîne : « En admettant qu'on manque notre parole, Michel Drucker et moi, et qu'on se mette tout coup parler de Marcel Campion, et bien il y a un montage après et on coupe le passage. Dans tous les cas de figure il n'y avait aucun risque ni pour que je prenne du temps de parole ni pour quoi que ce soit ». Sur le plateau, personne n'a contredit Jean-Marie Bigard, qui a expliqué avoir obtenu gain de cause auprès de France Télévisions : « La censure, elle a été décidée et comme j'ai ramené ma gueule, je pense qu'ils sont revenus un petit peu en arrière ». Cyril Hanouna a expliqué que l'humoriste serait « prochainement sur France 3 » dans une émission consacrée l'humour, mais aussi la « mi-février sur France 2 auprès de Michel Drucker ». Une victoire pour Jean-Marie Bigard, qui a conclu : « J'ai ouvert ma gueule, comme quoi des fois il faut se battre un peu, et puis eux, ils ont fermé la leur ».

Nous vous recommandons