VIDEO L'amour est dans le pré: une prétendante s'en va... et récupère son cadeau

VIDEO L'amour est dans le pré: une prétendante s'en va... et récupère son cadeau

Voici Il y'a 3 semaines  Source

Le nouvel épisode de L'amour est dans le pré a été marqué par un drôle de départ. Sandrine a claqué la porte au bout d'une nuit chez Charles-Henri, et a tenu récupérer le cadeau qu'elle lui avait offert la veille.

L'amour est dans le pré où tout le monde restait jusqu' la fin, c'est terminé! Qu'on se le dise. Aujourd'hui, agriculteurs et prétendants savent ce qu'ils veulent, et pas question de chipoter. Chaque semaine on assiste un départ, voire deux... et celui de ce lundi 21 octobre valait son pesant de cacahuètes. L'objet du délit, c'est Charles-Henri. D'ordinaire, l'agriculteur, qui a l'habitude d'être seul, enchaîne les tâches sans s'apercevoir du temps que ça lui prend. Et personne n'est l pour lui reprocher quoi que ce soit. Mais évidemment, avec deux femmes la ferme, il aurait peut-être dû se discipliner un peu plus... Car ses deux prétendantes ne lui ont rien laissé passer. Alors qu'il avait décidé de terminer une énième tâche avant de rejoindre la maison, Sandrine et Stéphanie n'ont rien trouvé de mieux faire que de le critiquer, avant de décider de rentrer sans lui. Et l, c'est le drame. Sandrine, qui n'avait même pas encore déballé sa valise, a confié face caméra qu'elle le sentait mal.

«J'ai l'impression qu'il préfère Stéphanie», a-t-elle expliqué, tout en rappelant au passage que Charles-Henri n'a pas daigné creuser, découvrir qui elle était, qu'il n'était pas curieux et que si on n'est pas curieux, ça veut dire qu'on ne s'intéresse pas. Bref, Sandrine avait une idée très précise du Charles-Henri qu'elle voulait trouver en arrivant, et elle n'a pas laissé au vrai Charles-Henri la moindre chance. Après une nuit - qu'on imagine très reposante pour elle...- elle a décidé de faire ses valises. Et attention, les adieux valaient des points puisqu'elle a voulu récupérer le cadeau offert la veille Charles-Henri. «Par contre, je vais te redemander une chose qui va te surprendre, c'est que je veux récupérer le terrarium. Parce que [...] ce terrarium-l, c'était un bout de moi que je t'avais confié. Je t'en avais mis gardien, et pour moi aujourd'hui, voil, il n'y a plus le même sens. Je te demanderai d'aller le chercher si tu veux bien...» Pour le souvenir, c'est râpé. Pour les remerciements aussi. Car au lieu de souhaiter Charles-Henri de trouver tout l'amour qu'il mérite, Sandrine a préféré l'inonder de reproches. Mais avec le sourire, et en terminant par: «Mais c'est pas un reproche, hein». Ah, ça va alors.

Bernadette lassée par la compétition entre ses prétendants

Chez Bernadette, on a assisté un véritable combat de coqs entre Lionel et André. Plus occupés se tirer dans les pattes qu' séduire la vachère du Nord, les deux hommes se sont disputés sur TOUT, et de façon permanente. Le summum du ridicule a été atteint quand André a proposé un blind test son rival, en se félicitant que ce dernier ne connaisse pas le chanteur Christophe Delagrange. Pour François le Bourguignon, tout a été plus simple. Après avoir confirmé son coup de coeur pour Catherine, il a reçu le soutien de son autre prétendante, Lisa, qui s'est gentiment effacée (tout en demandant si elle pouvait rester un peu pour visiter la région...) Un dénouement apaisé que va sûrement souhaiter Brigitte. Arrivée avec deux jours d'avance sur Ghislaine la ferme de Francis, elle ne redoute qu'une chose, que l'arrivée de sa rivale ne chamboule ses beaux débuts avec son agriculteur...

Jean-Michel fin de phrase, par Charles-Henri.

«Elle est partie au bout d'une demi-jour. Qu'est-ce que ça veut diré On part pas au bout d'une demi-jour!» NEE! Une demi-jourNEE!

L'instant bienveillant du jour(née), par Chantal, l' «amie» de Francis

- J'espère qu'il arrivera gommer le peu de défauts qu'il a.
- Il a quoi comme défauts'
- Il est pénible. C'est vrai, tu es pénible!

Nous vous recommandons