VIDEO N'oubliez pas les paroles: Nagui adresse un message important destiné aux enfants

Ce vendredi 22 novembre, Nagui a profité de recevoir un éducateur à la protection de l'enfance afin d'aborder un sujet important ! Sur le plateau de N'oubliez pas les paroles, c'est alors entre deux chansons que l'animateur a tenu à rappeler un numéro de téléphone important.

Nagui aime donner de sa personne pour faire rire les téléspectateurs ! Que ce soit lorsqu'il provoque un candidat en le titillant sur sa vie de couple, ou encore, quand il dévoile ses talents sur La danse des canards, l'animateur phare de France 2 fait le show. Cependant, cela ne l'empêche pas de profiter de ses émissions pour aborder des sujets importants, tels que la chasse, mais aussi... La violence faite aux enfants !

"La fessée et toutes les punitions corporelles n'ont plus aucune raison d'exister"

Ce vendredi 22 novembre, alors que Samuel venait défier la Maestro Delphine dans N'oubliez pas les paroles, Nagui a souhaité évoquer avec le candidat son métier : éducateur à la protection de l'enfance ! Alors que Samuel racontait comment il s'occupe des enfants au quotidien, l'animateur s'est exclamé : « Sur les agressions sur les enfants, il y a quelque chose qui est absolument incroyable, c'est que, souvent, c'est dans le cercle familial que ça se passe. On a souvent peur en tant que maman ou papa de ce qui peut se passer dans la rue, mais on devrait d'abord se méfier du cercle familial ».

Avant de reprendre l'émission, l'animateur a alors souhaité adressé aux enfants afin de leur expliquer que ce n'était pas leur faute, s'ils étaient victimes de violences : «Il y a, les enfants, un numéro de téléphone : 119, avec des personnes qui sont prêtes à vous écouter, et si encore une fois, vous avez le sentiment de subir une maltraitance ou un geste déplacé, ou quelque chose que vous ne voulez pas vivre à nouveau... Parlez ! L'important, c'est de parler. Après, on vous dira : « Mais non, c'est juste quelqu'un qui s'est énervé, il n'a rien voulu faire de mal ». Et puis on parlera surtout à ce monsieur ou à cette dame en disant que ça ne se fait pas, qu'en l'occurrence, la fessée et toutes les punitions corporelles n'ont plus aucune raison d'exister. Mais aussi que c'est peut-être une preuve de faiblesse quand un adulte passe aux coups de ceinture ou aux claques, et peut-être, il n'a pas trouvé d'autre moyen de s'exprimer et d'éduquer son enfant. En tout cas les enfants, parlez, parce que c'est important !» Un message fort !

Nous vous recommandons