VIDEO Nicolas Hulot menacé au gouvernement: cette entreprise qui voulait «s'occuper de sa réputation»

VIDEO Nicolas Hulot menacé au gouvernement: cette entreprise qui voulait «s'occuper de sa réputation»

Voici Le 2020-02-28  Source

Nicolas Hulot est revenu sur son départ du gouvernement. Dans le documentaire La vie est dans le pré, diffusé le 27 février sur France 3, l'écologiste a expliqué avoir fait l'objet de menaces.

C'est une démission qui avait fait grand bruit. Le 28 août 2018, Nicolas Hulot avait annoncé en direct sur France Inter qu'il quittait son poste de ministre de la Transition écologique. « Je ne veux plus me mentir. Je ne veux pas donner l'illusion que ma présence au gouvernement signifie qu'on est la hauteur sur [les enjeux écologiques] », avait notamment expliqué Léa Salamé le célèbre écologiste. L'ancien animateur d'Ushuaïa Nature décidait de jeter l'éponge, découragé. Mais derrière ce départ très médiatique se cachait aussi une campagne de déstabilisation.

Jeudi 27 février, France 3 diffusait La vie est dans le pré. Dans ce documentaire, le réalisateur Eric Guéret s'est intéressé l'histoire de Paul François. En 2004, cet agriculteur avait été gravement empoisonné par du Lasso, un herbicide de la compagnie Monsanto. Le paysan de la Charente avait décidé d'attaquer en justice le géant américain et avait obtenu gain de cause. Désormais passé au bio, Paul François a raconté cet épisode de sa vie face un célèbre intervenant : Nicolas Hulot. Tout au long de l'émission, l'ancien ministre a évoqué son passage dans le gouvernement d'Edouard Philippe.

Les tensions avec le ministère de l'Agriculture ou encore les puissants lobbies l'oeuvre, Nicolas Hulot n'a rien caché face la caméra d'Eric Guéret. Alors qu'il discutait avec Paul François, le Lillois a confié avoir reçu des menaces : « Tous les coups sont permis, tu vois ce qu'il y a derrière en toile de fond comme puissance phénoménale. On est rien, t'es un parasite, moi aussi. Je ne sais plus si c'est quatre mois ou cinq mois après avoir été nommé. Un jour je reçois un coup de téléphone de quelqu'un qui travaille auprès d'un PDG d'une des plus grosses entreprises qui travaillent dans le domaine de l'environnement ».

Nicolas Hulot visé par une organisation qui voulait salir sa réputation

Nicolas Hulot est tombé de haut quand son interlocuteur lui a dit la chose suivante : « Voil, je suis ennuyé mais je voudrais simplement te dire que nous avons appris que Monsanto avait demandé une officine belge de s'occuper de ta réputation ». Bouleversé par cette menace, l'ancienne figure du gouvernement avait tout raconté au Premier ministre : « Je lui ai dit : "Je fais quoi Edouard avec ça ?" Et il m'a dit : "Tu fais exactement ce que tu devais faire, tu m'en parles et tu oublies". Voil, qu'est-ce qu'il y avait derrière, je n'en sais rien. C'est simplement pour dire, tu es un exemple et il y en a d'autres que tous les coups sont permis ».

Nous vous recommandons