VIDEO Polémique autour du sac de Nabilla: Magali Berdah rétablit la vérité dans TPMP People

VIDEO Polémique autour du sac de Nabilla: Magali Berdah rétablit la vérité dans TPMP People

Voici Il y'a 2 semaines  Source

La polémique autour du luxueux sac en crocodile de Nabilla continue de faire rage. Vendredi 14 février, l'équipe de TPMP People a abordé le sujet et Magali Berdah, amie avec la star de la téléréalité, a pris sa défense.

Rarement un sac main n'avait autant défrayé la chronique. Le 5 février dernier pour l'anniversaire de Nabilla, son chéri Thomas Vergara lui offrait un magnifique sac Hermès qui a créé la polémique pour deux raisons différentes : tout d'abord le fait que Nabilla ait annoncé quelques mois auparavant son intention... de s'engager pour la cause animale, en devenant notamment végétalienne. Autant dire qu'un sac en peau de crocodile ne colle pas trop avec la défense des animaux, ce que lui a notamment fait remarquer l'association PETA dans un communiqué, demandant même la star de la téléréalité de rendre son sac contre un "en cuir vegan". L'autre polémique est relative au prix du cadeau : le sac Hermès, en peau de crocodile donc et surtout incrusté de diamants, est un objet de très grande valeur. Cette pièce rare s'est notamment vendue pour 338.000â ¬ lors d'une vente aux enchères Hong-Kong en 2017.

Bien plus de 30.000â ¬ ?

L'équipe de TPMP People a souhaité revenir sur la polémique ce vendredi sur C8. Parmi les chroniqueurs de Matthieu Delormeau se trouve notamment Magali Berdah, grande amie de Nabilla qui gère entre autres ses contrats. Elle a souhaité rétablir la vérité sur l'affaire et prendre la défense de Nabilla et Thomas, accusés notamment d'avoir bénéficié d'un accord avec Hermès : "Thomas l'a acheté, il l'a payé avec son argent, c'est un influenceur qui gagne très bien sa vie (...) il a eu zéro réduction", commence la chroniqueuse. Elle a également écarté les rumeurs sur le prix, alors que le sac est estimé (neuf en magasin) 33.000â ¬. "Je vais être honnête avec vous, vous avez les mauvaises informations, il vaut un peu plus que ça, après je ne sais pas combien", conclue Magali Berdah. Beaucoup plus dur en revanche de prendre sa défense sur l'aspect de la cause animale, même si elle a écarté l'idée d'un échange avec un "sac vegan".

Nous vous recommandons