VIDEO Rachida Dati a-t-elle eu recours la chirurgie esthétiqué Elle répond!

Depuis quelques années, Rachida Dati fait l'objet de nombreuses critiques sur son physique. La femme politique fait une grosse mise au point.

Rachida Dati part en campagne pour les prochaines municipales de Paris. L'occasion pour la maire du 7ème arrondissement de faire le point sur sa carrière mais également de répondre toutes les critiques dont elle fait l'objet depuis quelques années. Outre les problèmes de sexisme qu'elle ne cesse malheureusement de rencontrer en tant que femme politique, la maman de Zohra a tenu faire une grosse mise au point au sujet des nombreuses attaques qu'elle reçoit sur son physique. En janvier dernier, l'ancienne ministre de la Justice avait même été victime d'un véritable lynchage sur les réseaux sociaux après son passage dans L'émission politique sur France 2.

Rachida Dati réplique

De nombreux téléspectateurs l'avaient trouvée métamorphosée, notant ses traits tirés et ses lèvres gonflées. Si l'époque, Rachida Dati avait vivement dénoncé ces critiques, elle a décidé de répondre encore une fois dans L'interview sans filtre de Télé-Loisirs. « Plus d'une fois, vous êtes fatiguée, vous n'êtes pas maquillée, pas coiffée et vous arrivez l'arrache sur un plateau de télé ou sur une radio. Et après, on vous dit : "Oh lala ! Elle est moche !" Moi, ça m'est égal ! Honnêtement, ça ne me touche pas. Mais au bout d'un moment, vous allez dire : "Mais j'ai envie de vivre comme je veux !" Comme dirait une amie : "Vous ne payez pas mon loyer ! Je fais ce que je veux !" », a déclaré la femme politique, en ajoutant que ces attaques étaient « connues par la plupart des femmes publiques ».

« Je n'ai pas de compte rendre. J'ai un engagement politique et ces attaques peuvent être désagréables pour votre entourage et pas pour moi », a-t-elle ajouté. Interrogée sur son recours quelques interventions chirurgicales et esthétiques, Rachida Dati a assuré que ce n'était « pas [son] cas ». « J'ai le droit de m'habiller comme je veux, de me maquiller comme je veux. J'ai le droit aussi de ne pas me maquiller si je n'en ai pas envie. Parfois, vous êtes moins bien qu' d'autres moments », a-t-elle conclu. Un recadrage qui a le mérite d'être clair.

Nous vous recommandons