Xavier Dupont de Ligonnès : ce mensonge de son meilleur ami qui intrigue

Xavier Dupont de Ligonnès : ce mensonge de son meilleur ami qui intrigue

Closermag Le 2020-08-06  Source

Comme l'avait promis le dirigeant du groupe So Press Franck Annese, la 2ème partie de la grande enquête consacrée l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès fut riche en révélations. Publiée dans le dernier numéro du magazine Society le 6 août 2020, cette dernière se concentre notamment sur l'entourage de la famille, qui a dû faire face aux conséquences de ce fait-divers tristement célèbre. Dans les détails, l'enquête s'intéresse plus particulièrement au meilleur ami de Xavier Dupont de Ligonnès, Emmanuel Teneur. Ce dernier avait menti aux officiers de la police judiciaire l'époque au sujet de la carabine de son ami.

Comme le relate Society, des policiers de la PJ de Nantes étaient venu perquisitionner son domicile le 22 avril 2011 11h50. Au cours de leurs fouilles, les agents saisissent d'abord l'ordinateur portable d'Emmanuel Teneur. Ils découvrent également une liasse de 16 billets de 100 euros dans un coffre-fort électronique niché au-dessus de sa télévision. Ce dernier contenait également un certificat de tir, ainsi que deux promesses de vente. La première concernant un revolver Smith & Wesson calibre 22 long rifle, et la seconde un Ruger 357 Magnum. Il avait pourtant précédemment prétendu ne pas détenir d'arme. De plus, Emmanuel Teneur possédait également un autre revolver Smith & Wesson 357 Magnum, qu'il avait déposé dans un centre de tir avant que le drame ne se produise.

Xavier Dupont de Ligonnès : Emmanuel Teneur l'a vu tirer "deux ou trois cartouches"

Suite cette découverte, Emmanuel Teneur changera de version au sujet de la carabine de son meilleur ami. Alors qu'il avait précédemment affirmé ne jamais avoir vu fonctionner la carabine de Xavier Dupont de Ligonnès, il admet finalement que ce fut le cas "chez lui une fois, mi-mars". "Xavier utilisait cette arme pour tirer sur un ballon de baudruche qu'il avait placé sur un tréteau dans son jardin. Elle était équipée d'un silencieux afin d'éviter de faire du bruit et de ne pas gêner ses voisins" a-t-il ajouté.

Emmanuel Teneur avoue même avoir "fait un essai de l'arme" et avoir vu Xavier Dupont de Ligonnès tirer "deux ou trois cartouches" en sa présence. "Tout cela paraissait tout fait innocent" s'est-il défendu tout en assurant que ses précédentes déclarations n'étaient pas des mensonges, mais seulement des omissions de sa part. Afin de montrer aux policiers sa bonne foi, Emmanuel Teneur leur a ensuite confirmé que son dernier contact avec Xavier Dupont de Ligonnès remontait bien au 1er avril 2011. Ce jour-l, les deux hommes s'étaient justement vus au stand de tir.

Inscrivez-vous la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Nous vous recommandons