Yannick Agnel : «C'était le bon moment pour revenir»

Yannick Agnel : «C'était le bon moment pour revenir»

Tvmag Le 2019-07-23  Source

INTERVIEW - L'ancien nageur Yannick Agnel devient consultant à l'occasion des Championnats du monde de natation.

Yannick Agnel ajoute une nouvelle corde à son arc. Le double champion olympique des Jeux de Londres (2012) devient consultant pour France Télévisions à l'occasion des Championnats du monde de natation qui ont débuté dimanche. Il revient sur cette nouvelle aventure.

TV MAGAZINE.- Pourquoi avez-vous accepté la proposition de France Télévisions'

Yannick AGNEL.- Quand j'ai arrêté ma carrière, il y aura bientôt trois ans, j'ai eu envie de prendre un peu le large par rapport à ce que j'avais vécu. France Télévisions m'a proposé de devenir consultant et j'ai trouvé que c'était le bon moment pour revenir. Je pourrai soutenir les copains et de donner des clés aux téléspectateurs, en mêlant pédagogie, expertise et émotion.

Vous allez commenter avec Alexandre Boyon, le connaissez-vous'

Bien sûr! Alexandre est une personne extrêmement professionnelle et talentueuse, une bible du sport toujours de bonne humeur. Humainement, c'est un homme adorable. Je suis très heureux de pouvoir partager ces moments avec lui.

Quel est votre lien avec les membres actuels de l'équipe de Francé

Je ne connais pas la totalité du groupe. Une nouvelle génération est arrivée. Cela va me donner l'occasion de les rencontrer et de les soutenir. Il y a évidemment les piliers actuels, comme Charlotte Bonnet ou Mehdy Metella, qui sont des amis proches. C'est évidemment un moment particulier pour moi de commenter leurs courses...

En quoi ces Mondiaux sont-ils importants en vue des Jeux olympiques de l'an prochain'

C'est le moment de marquer les esprits. Par ailleurs, ces Mondiaux ont lieu en Corée du Sud, où les conditions de préparation sont similaires à celles du Japon. D'ailleurs, la Fédération française de natation a choisi le même camp d'entraînement pour ces Championnats du monde que pour les JO de l'an prochain, ce qui permettra aux athlètes d'être en terrain connu et sereins (...)

Nous vous recommandons