ADHESION A L'ALLIANCE POUR LA REPUBLIQUE : Me Malick Sall rejoint le "Macky''

ADHESION A L'ALLIANCE POUR LA REPUBLIQUE : Me Malick Sall rejoint le "Macky''

Enqueteplus Le 2020-02-19  Source

En tournée dans le Fouta, l'un des principaux bastions du régime de Macky Sall, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Malick Sall, a officialisé son adhésion au sein du parti présidentiel, l'Alliance pour la République, en l'occurrence.

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux est, depuis quelques jours, militant de l'Alliance pour la République (APR). Maitre Malick Sall, qui était en tournée avant-hier dans le Fouta, fief du président Macky Sall, a officialisé son adhésion l'Alliance pour la République. Cette étape franchie, le coordinateur du mouvement Malick pour tous, tous pour Macky (MTM) appelle ses militants se ranger derrière les responsables de la formation politique que le chef de l'Etat a choisis dans leurs différentes localités.

"C'est parce que je suis conséquent avec moi-même. MTM, ce n'était pas un moyen, pour moi, d'aller chercher le pouvoir. Il a rempli sa mission. Le président de la République m'a demandé d'être son ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Je l'ai accepté. Il m'a demandé d'intégrer l'APR pour être ses côtés. Ce que j'ai fait et sans aucune condition'', a déclaré Me Malick Sall.

Selon le néo-"apériste'', il n'a jamais mis ce mouvement pour chercher un quelconque poste de responsabilité dans le gouvernement, mais pour accompagner le chef de l'Etat. "Je vais me plier toutes ses directives. J'intègre l'APR en tant que simple militant de base. J'ai demandé tous ceux qui étaient derrière moi, au sein de MTM, d'en faire autant. Je leur demande de toujours se ranger derrière les responsables de l'APR de leur zone que le président a désignés'', a poursuivi Me Sall. Il appelle ses militants et sympathisants plus de discipline et faire en sorte qu'aucune querelle de leadership au sein de l'APR ne vienne, demain, des militants de MTM. Il attend d'eux qu'ils exécutent juste les directives du chef de l'Etat pour les appliquer la lettre.

Pour le reste, très prochainement, poursuit-il, il compte organiser des meetings et autres rencontres pour faire passer davantage le message.

CHEIKH THIAM

Nous vous recommandons