Affaire Sonko

Par , publié le .

Politique

 
Après la démission de Cheikh Bamba Dièye et de Moustapha Guirassy de la commission ad hoc mise en place à  l’Assemblée nationale, c’est au député Mamadou Lamine Diallo d’annoncer qu’il ne prendra pas part au processus de levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko.
 
Dans un communiqué reçu hier à  »˜’EnQuête », il informe : « La séance plénière de ce vendredi 26 février 2021, pour lever l’immunité parlementaire du député Sonko, découle d’une procédure illégale, au regard de l’article 61 de la Constitution et l’article 51 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.
 
Macky Sall s’en moque ; il fait du forcing, malgré la bataille courageuse de l’opposition parlementaire. Je ne participerai donc pas à  cette mascarade, en toute cohérence », écrite le leader de Tekki. Non sans préciser que sa « position sera dite par le groupe de l’opposition. »  « On assiste à  une prise de conscience plus nette du caractère dictatorial du régime qui indique le chemin à  emprunter pour l’alternative. Un sursaut patriotique est à  portée de main », ajoute-t-il.

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut