APR- RUFISQUE : Le désarroi des militantes du parti présidentiel

APR- RUFISQUE : Le désarroi des militantes du parti présidentiel

Enqueteplus Il y'a 6 jours  Source

Les femmes de l'Apr du département de Rufisque ne sont pas contentes du sort que le président Macky Sall leur a réservé.

Les femmes de l'Alliance pour la République (Apr) du département de Rufisque ne sont pas contentes du traitement que le président Macky Sall leur réserve. Elles sont montées hier au créneau pour s'offusquer "du manque de considération de leur leader''. Pour Diary Diène, responsable départementale des femmes de l'Apr, tout porte croire qu'elles sont complètement oubliées par la direction du parti.

"Nous, femmes du département de Rufisque, nous sentons que nous sommes oubliées et laissées en rade dans la distribution des rôles'', déclare-t-elle. Soulignant ainsi qu'aucune d'entre elles n'a été responsabilisée dans la gestion du pays.

"Les responsables du parti ne viennent nous que quand ils ont un besoin de mobiliser les populations. Nous ne sommes associées rien du tout après cela. Nous ne pouvons plus continuer accepter une telle situation'', fulmine-t-elle. Avant d'ajouter qu'elle et ses camarades n'ont jusqu'ici bénéficié d'aucun financement venant de l'Etat. "Nous entendons parler de financement partout dans le pays, mais nous n'en avons jamais bénéficié. Le seul financement que nous avions eu, c'était celui que le ministre Moustapha Diop avait alloué chaque commune du département et qui était de l'ordre de 15 millions de francs Cfa'', soutient-elle.

Entourée de ses camarades des douze communes de la ville de Rufisque, Diary Diène relève qu'elles sont engagées aux côtés du président Macky Sall depuis 2008, date de la création de l'Alliance pour la République. "Pendant des années, nous avons monté des comités pour faire un maillage du département. En 2012, nous avons élu le président Macky Sall de la plus belle des manières avec toutes les authentiques qui sont l ici présentes, issues des 12 collectivités locales du département. Depuis lors, nous cultivons la discipline de parti et n'avons jamais crié notre peine'', souligne-t-elle non sans noter que le département de Rufisque reste un grand grenier électoral grâce ses vaillantes militantes. La preuve, dira-t-elle, chaque fois que le président se déplace dans le pôle urbain de Diamniadio, les premières venir l'accueillir, ce sont les femmes de Rufisque.

Cette négligence dont elles font l'objet, selon Fatou Faye, responsable des femmes de la ville de Rufisque et conseillère départementale, frise l'ostracisme. Elle appelle ainsi leur leader rectifier le tir. "Il est temps que nous parlions avec le président Macky Sall, pour éviter une défection des femmes dans ce contexte préélectoral. Nous ne souhaitons pas subir une débâcle lors de l'élection présidentielle venir. Nous avons frappé toutes les portes pour avoir l'occasion de lui parler, mais en vain'', se désole-t-elle.

PAPE MOUSSA GUEYE (RUFISQUE)

→ Lire l'article au complet sur Enqueteplus



Nous vous recommandons