Des sujets économiques et politiques à la une

Par , publié le .

Politique

Dakar, 28 nov (APS) – Les sujets économiques et politiques dominent l’édition du week-end de la presse quotidienne.
 
‘’Les chiffres de la crise’’, écrivent EnQuête et Libération, comme s’ils s’étaient passés le mot. Les deux journaux se sont intéressés à un rapport que l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) a consacré à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les emplois et l’industrie au Sénégal.
 
‘’Le fonctionnement de la quasi-totalité des entreprises industrielles (…) a été impacté par la pandémie de Covid-19 à 95%’’, rapporte le premier, indiquant que 70,3 des parts de marché ont été ‘’paralysées’’. EnQuête fait état d’une baisse des commandes et d’une tension de trésorerie dans les industries.
 
‘’Au deuxième trimestre de 2020, le nombre d’employés salariés recevant une rémunération de leur employeur, dans le secteur moderne hors administration, est estimé à 304.003, contre 341.347 à la même période de 2019, soit une baisse de 10,9%’’, écrit Libération.
 
Vox Populi annonce la création, dans le centre du pays, d’un mouvement social qui dénonce le tarif de 250 francs CFA fixé par l’Etat pour le kilogramme d’arachide. 
 
Le but du mouvement est de ‘’faire en sorte que l’injustice soit combattue dans tous les secteurs d’activité où on sent que le plus fort pourra écraser le plus faible’’, lit-on dans le même journal, selon lequel des opérateurs économiques chinois proposent aux paysans 350 francs CFA pour le kilogramme d’arachide, soit 100 francs de plus sur le tarif fixé par l’Etat.
 
En matière de communication, le président de la République est en train de chercher ‘’la bonne formule’’, selon Sud Quotidien.
 
Un spécialiste interrogé par le journal estime que ‘’c’est à la personne qui coordonne l’action gouvernementale, en l’occurrence le président de la République, en l’absence du Premier ministre, que doit revenir la charge de coordonner la communication gouvernementale’’.

C’est l’avis de Fernand Nino Mendy, enseignant à l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis (nord), à qui Sud Quotdien a demandé ce qu’il pense de la récente conférence de presse donnée conjointement par plusieurs ministres.

 
Le Quotidien évoque l’alliance scellée entre Macky Sall et Idrissa Seck. ‘’Il faudrait que la vision de Macky Sall quitte Diamniadio’’, déclare Déthié Fall, un député de Rewmi, le parti de M. Seck. 
 
‘’Le président Macky Sall a une vision qui s’arrête à Diamniadio’’, a dit M. Fall, faisant allusion aux nombreuses infrastructures construites par l’Etat dans cette ville située à une trentaine de kilomètres de Dakar. 
 
‘’Déthié Fall met du sable dans le couscous’’, commente Le Quotidien, une allusion au désaccord de l’élu de Rewmi avec la politique infrastructurelle de Macky Sall.
 
‘’Idy (Idrissa Seck) se fait coacher par Aminata Tall’’, écrit L’As, concernant le nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), et cette ancienne présidente de la même institution.
 
Non seulement elle aide M. Seck à piloter le CESE dont il est devenu président depuis novembre, mais aussi ‘’Aminata Tall trouve en Idrissa Seck un allié de taille au sein de la majorité présidentielle’’, où ‘’elle ne s’épanouit guère’’.
 
L’ex-présidente du CESE, Aminata Touré, ‘’s’éloigne’’ de Macky Sall et ‘’rompt avec les symboles de l’APR’’, le parti du président de la République, selon WalfQuotidien. ‘’Lentement, mais sûrement, Aminata Touré prend ses distances avec l’APR et le président de la République. Elle commence à se séparer des symboles qui le liaient au parti présidentiel’’, écrit le même journal. 
 
Tribune se fait l’écho de ‘’confidences’’ faites par l’ancien ministre Karim Wade à certains de ses proches. ‘’Préparez le terrain’’, aurait dit M. Wade, qui vit en exil au Qatar depuis sa sortie de prison en 2016, à la suite d’une gr'ce accordée par le chef de l’Etat.
 
Source A se désole des ‘’chiffres de l’horreur’’, révélant l’existence de ‘’78 écoles privées non autorisées et de 16 établissements clandestins, rien que dans la circonscription des Almadies’’, à Dakar. 
 
L’Observateur annonce le démantèlement d’une ‘’mafia de la cocaïne’’, à Dakar. ‘’Deux narcotrafiquants nigérians établis à Ouest-Foire ont été placés sous mandat de dépôt, vendredi, pour trafic international de cocaïne présumé. Ils convoyaient subtilement la drogue vers la Thaïlande…’’ explique le journal.
 
Le Soleil consacre un dossier à la cleptomanie, cette ‘’envie irrépressible de commettre un vol’’. 
 
La cleptomanie ‘’expose bien des vies à l’humiliation et sème l’incompréhension dans les communautés qui en ont des lectures différentes’’, explique le journal.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut