Dialogue national : La société civile exige l'inclusion de toutes les forces vives de la nation

Dialogue national : La société civile exige l'inclusion de toutes les forces vives de la nation

Setal Le 2019-05-23  Source

La société civile exige une bonne implication exclusive des centrales syndicales, des travailleurs, des organisations de la société civile et de la diaspora d'une manière générale dans le processus en cours. Des représentants des centrales syndicales ont rencontré ce matin une délégation de Africa Jom center conduite par Alioune Tine.

Selon les deux parties, le dialogue doit revêtir trois dimensions. Une dimension politique qui doit prendre en compte le renforcement de notre Etat de Droit, une économique qui prenne en compte les aspirations des citoyens et une autre sociale qui inclut le dialogue social en prenant en compte la problématique de la promotion du travail décent, l'équité de genre et la justice sociale, informe Zik Fm.

Abdoulaye Ndoye du Cusems d'expliquer les raisons pour lesquelles on doit inclure les forces sociales. « Le dialogue national doit inclure toutes les forces vives de la nation, déclare-t-il. On ne peut pas dialoguer dans un pays sans les forces sociales, sans les travailleurs sinon on risque de faire un arrangement entre politiciens».

Les sept syndicats les pus représentatifs de l'éducation et la formation ont prôné lors de cette rencontre une justice équitable et sociale. Abdoulaye Ndoye d'ajouter qu'«il y a une question aujourd'hui pour nous, qui est nationale parce que c'est une question qui est articulée autour de l'équité et de la justice sociale. Il s'agit précisément du système de rémunération des agents de la fonction publique.Pour rappel, depuis 2004 au Sénégal, nous assistons une dérégulation exponentielle du régime indemnitaire», déplore le syndicaliste.


Nous vous recommandons