DIALOGUE NATIONAL : Vers des échanges apaisés

Les conditions posées par l'opposition sénégalaise ont toutes été satisfaites. Elle ne devrait plus faire dans la politique de la chaise vide, comme ce fut le cas hier, lors de la rencontre entre les différents acteurs.

Tout porte croire que mardi prochain, jour de lancement du dialogue national, les choses se passeront bien. Hier, les acteurs de cet échange initié par le chef de l'Etat, se sont réunis pour consolider les amendements portant sur les termes de référence et valider le compte rendu de la dernière rencontre, savoir celledu 16 mai.

"Les choses sont sur la bonne voie. C'est une nouvelle rencontre et les discussions se déroulent normalement'', renseigne Déthié Faye, Coordonnateur du groupe des non-alignés.

Toutefois cette troisième séance, l'opposition a encore brillé par son absence. Pour cause, elle aurait tardivement reçu la notification du ministre de l'Intérieur quant une de leurs conditions.

En effet, le Front de résistance nationale (Frn) exigeait de ce dernier la mise en place d'une commission cellulaire chargée de conduire les travaux. "Cette demande a été faite lors de la rencontre de Ngor Ndiarama. A la suite de cela, le ministre de l'Intérieur, dans une correspondance, leur a fait savoir que ni le format ni la personne directrice de cette commission n'est de son ressort. Selon lui, cet aspect est géré par la Direction des élections'', explique M. Faye. A l'en croire, les membres de l'opposition ayant tardivement eu connaissance de la réponse favorable dudit ministre, n'ont pas eu le temps d'évaluer et de prendre une décision.

En outre, la commission comptera deux membres de chaque entité participant au dialogue et sera dirigée par une personnalité indépendante. Par ailleurs, la suite du lancement du dialogue national, mardi prochain, il sera question de connaître officiellement les noms retenus pour la commission cellulaire ainsi que la personne choisie par consensus pour la diriger.

En somme, le chef de l'Etat et son gouvernement ont accédé toutes les demandes du Front de résistance nationale.

EMMANUELLA MARAME FAYE

Nous vous recommandons