Insanités contre le directeur des Domaines: Modou Mbacké Bara Dolly fait montre d’une insolence et d’une indiscipline caractérisée

Par , publié le .

Politique

Le parlementaire Modou Mbacké Bara Dolly semble avoir une dent contre le Ministre des Finances et du Budget. Les idioties qu’il débite dans le but d’incriminer Abdoulaye Daouda Diallo après la cacophonie de son frère, ont été sévèrement corrigée. Le député est accusé d’être un « énergumène » qui cherche coûte que coûte à faire le buzz.

Selon Dame Ndiaye, responsable des jeunes de MWS,  »il faut que cet énergumène sache une bonne fois pour toutes, que ce n’est pas Abdoulaye Daouda Diallo qui va lui donner de l’importance qu’il cherche tant, en lui répondant« .

« C’est dommage, regrette-t-il, que dans ce pays, même de petits types, du genre Modou Bara Dolly, parlent. Mais, il saura qu’on ne s’adresse pas de cette sorte à des autorités impunément ».

Dame Ndiaye a bien recadré Serigne Modou Bara Dolly qui, apparemment, est un fou à lier. Le fait de s’en prendre à Abdoulaye Daouda Diallo, en l’accusant d’être derrière son frère qui avait proféré des insanités contre le Directeur des Domaines, et avait, du coup, essuyé les remontrances du Ministre des Finances et du Budget, témoigne d’une insolence et d’une indiscipline qui le caractérisent.

Pour le leader des jeunes de MWS, » voilà un farfelu qui ne sait absolument rien de ce qui se passe et qui vit une jalousie mortelle à l’endroit de ses frères députés. Il doit quand même savoir qu’il n’a pas, et ne peut pas, avoir de problèmes avec Abdoulaye Daouda Diallo, qui n’est pas son alter égo. C’est des paroles de fou, dont il faut s’en passer ».

Dorénavant, promet-il, il ne lui est plus permis de pareils errements qui le classent chez les « aigris ». « L’homme fait même rire. Mais, il saura bientôt qu’on ne tutoie pas un Ministre de la République de la trempe de celui des Finances et du Budget », avertit-il.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut