L'AMS veut s'inspirer d'un programme marocain de coaching territorial


De l'envoyé spécial de l'APS: Pape Ousmane Ngom

Johannesburg, 2 dec (APS) – Le secrétaire permanent de l'Association des maires du Sénégal (AMS), Oumar Ba, a indiqué, mercredi Johannesburg (Afrique du Sud), que sa structure avait signé une convention de partenariat avec les responsables du programme marocain de coaching territorial, "une dynamique d'anticipation sur des conflits".

"Nous avons conclu un partenariat avec les marocains qui ont
accepté de venir former 25 formateurs de coaching territorial au Sénégal", a-t-il annoncé l'APS.

Selon lui, cette format ion consistera en "dessessions de 25 jours qui permettront aux apprenants de disséminer la stratégie dans toutes les régions du Sénégal".


"Le coaching territorial est une dynamique d'anticipation sur des conflits qui peuvent naître dans nos collectivités locales, car avec l'approfondissement de la démocratie, les populations veulent être impliquées et consultées sur certains sujets d'intérêt général", a souligné le secrétaire permanent de l'AMS.


De l'avis de M.Ba, le coaching territorial permet de descendre sur
le terrain, d'expliquer aux administrés les objectifs, les impacts des projets communautaires avant leur lancement, afin d'atténuer toute velléité de rébellion ou de rejet pour manque d'information.


En plus du programme coaching territorial, l'AMS a noué un
partenariat avec toujours des marocains, dans le cadre de la gestion et latransformation des ordures ménagères, a retenu M.Ba, qui a souligné que le 7eSommet Africités a été une réussite en ce sens que les maires en provenance detoutes les régions sont venus en masse.


"L'expérience sénégalaise en matière de décentralisation, de
territorialisation a manifestement intéressé plus d'un, vu le nombre
impressionnant de visites reçues dans le pavillon de 150 mètres carrés", a-t-il dit.


"Africités est et sera toujours un moment fort d'échangeset de partage qui répond aux attentes des élus locaux africains", a
pour sa part relevé le maire de la commune de Taïba Niassène(Kaolack),Mouhamed Habib Niass, qui dit avoir également signé un partenariat avec une ville marocaine dans le secteur du tourisme et de l'agriculture.


Toutefois, M.Niass a regretté "l'inorganisation", "l'impréparation"
de la délégation sénégalaise venue, selon lui, de façon "discordante".


"C'est la raison pour laquelle le Sénégal a perdu des
postes dans les réseaux et plateformes que sont, par exemple, le réseau desfemmes élues locales africaines+REFELA+, etc.", a souligné M.Niass qui aappelé une meilleure coordination lors des prochaines participations dans detelles instances internationales.


PON/BK



Nous vous recommandons

Politique

Macky Stoppe Son Cortège De 45 Voitures Pour...

Seneweb

Politique

Sonko En Star Chez Le Khalife Des Mourides

Seneweb

Politique

Les Graves Révélations De Bougane

Seneweb