Mairie de Kaolack : Une pétition lancée pour le départ du Mariama Sarr

Des habitants de la Ville de Kaolack, jugeant de catastrophique le bilan de la mairesse, Mariama Sarr, ont lancé une pétition à travers les 49 quartiers de Kaolack. Ces derniers, exigeant le départ du Maire, ont décidé de lancer une pétition pour se débarrasser d'elle.

Un vent de contestation souffre dans la ville de « Mbossé ». Des militants et sympathisants du parti au pouvoir ont engagé une fronde, en lançant une pétition pour le départ de la Mairesse de la Ville, Mariama Sarr. «Nous sommes en plein dans la saison des pluies. La ville de Kaolack renoue encore avec le phénomène des inondations. Les populations pataugent, déjà. Aucune action n'est alors entreprise pour les soulager. Du côté de la Mairie, c'est le silence total », a dénoncé, un des responsables de la fronde, Khalifa Wade.

Le responsable politique du parti présidentiel à Kaolack égratigne gravement la Ministre de la Fonction Publique. «Nous, nous en avons assez de la gestion chaotique, voire catastrophique de l'actuelle équipe municipale. Avec un budget de 3 milliards 800 millions de FCfa. Aucune réalisation n'est à l'actif de Mariama Sarr. Dans son propre quartier de Médina Mbaba, les populations cohabitent avec les eaux.

Au marché central de Kaolack, au marché au poisson et, à la Rue Gallois, la saleté dicte sa loi. L'éclairage public est défaillant. Partout, c'est le désarroi, du fait de l'incompétence, du manque de vision et de la mauvaise gestion de notre Maire », se désole-t-il.

Et après avoir dressé un tableau si sombre des 5 ans de Mariama Sarr à la tête de l'institution municipale, ces révoltés, d'après la source, ont décidé de lancer une pétition pour se débarrasser d'elle. «Trop, c'est vraiment trop. Mariama Sarr a trahi les espoirs placés en elle. Et, nous avons lancé une pétition dans tout Kaolack pour son départ immédiat et sans délai. Les 49 quartiers de Kaolack seront investis pour sensibiliser les populations », protestent les révoltés.

Sur ce, ils interpellent directement le Président de la République, Macky Sall sur la situation de Kaolack. « Nous avions fait un bon score pour le réélire. Notre apport a été déterminant pendant la dernière présidentielle et, on ne mérite pas le sort que nous vivons, aujourd'hui », fustige-t-on.

Leral

Nous vous recommandons

Politique

Pour contrer le Pastef à Bignona : L'Apr se met en ordre des Locales

Leral

Politique

Mimi Toure

Enqueteplus