Moustapha Diakhaté: «Les populations ne savent pas que « suufu maam » n'existe plus»

Les litiges fonciers sont devenus de plus en plus monnaie courante au Sénégal. Sur sa page Facebook, Moustapha Diakhaté est revenu sur les raisons de ces conflits.

«Manifestement l'Etat n'a pas vulgarisé la Loi sur le Domaine national» précise Moustapha Diakhaté. Et selon lui «les populations rurales ne savent pas que « suufu maam » n'existe plus depuis 1964 soit 56 ans».

Ainsi il ajoute qu «aucun conseil municipal ne peut affecter les terres du domaine national une personne physique ou morale qui n'est pas de la commune».

L'ancien révèle également que cette mesure ne frappe pas seulement les collectivités locales car également selon lui «aucun paysan ne peut vendre des terres du domaine national».

Mouhamadou Sissoko-Senegal7

Nous vous recommandons

Politique

Abdoul Mbaye

Enqueteplus

Politique

Aly Ngouille Ndiaye reçoit les nouvelles motos des Sapeurs-pompiers

Senegal7

Politique

Touba

Enqueteplus

Politique

Communiqué du Conseil des ministres du 30 septembre 2020

Setal