REJET MASSIF DES PARRAINAGES DE LEADERS DE L'OPPOSITION : Mamadou Lamine Diallo dénonce un coup d'Etat électoral

REJET MASSIF DES PARRAINAGES DE LEADERS DE L'OPPOSITION : Mamadou Lamine Diallo dénonce un coup d'Etat électoral

Enqueteplus Le 2019-01-12  Source

Recalé l'étape du parrainage, le leader du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo, qui a saisi le Conseil constitutionnel d'un recours, dénonce "un coup d'Etat électoral perpétré par le régime du président Macky Sall''.

Les leaders de l'opposition continuent de ruer dans les brancards, après les opérations de vérification des parrainages l'issue desquelles 20 d'entre eux ont été recalés. Parmi les invalidés, le leader du mouvement Tekki, qui dénonce "un coup d'Etat électoral ourdi par le régime du président Macky Sall pour instaurer la dictature de la famille Faye-Sall dans notre pays''. Mamadou Lamine Diallo, qui a introduit mercredi dernier un recours auprès du Conseil constitutionnel afin d'être rétabli dans ses droits, soutient que les erreurs matérielles sont inévitables dans le système du parrainage. Il relève toutefois que moins de 2 % de ses signataires ne figurent pas sur les listes électorales confectionnées après la refonte du fichier de 2017 et la révision exceptionnelle de 2018. Aussi, soutient-il que les listes électorales mises la disposition du Conseil constitutionnel sont tronquées.

L'opposant de rappeler que le mouvement Tekki s'est opposé, dès 2016, l'opération de refonte du fichier électoral. Il avait estimé que cette dépense lourde était inutile et que le fichier de 2012, testé en 2014, pouvait encore servir. "C'est dans cette logique, après la refonte du fichier, le blocage des cartes d'électeur, le financement d'une trentaine de listes fantoches aux élections législatives de 2017, que Macky Sall a inventé le parrainage corrompu en violation de la Constitution et des lois électorales'', fulmine l'ex-coordonnateur du Front de résistance nationale. Pour lui, la refonte du fichier avec les cartes Cedeao, le "sabotage'' des élections législatives et le parrainage sont des mécanismes visant faire le tri dans la classe politique et permettre Macky Sall d'installer une gouvernance familiale des ressources minérales''. "Cette conscience, selon lui, n'est pas encore partagée par des sections décisives de l'opposition démocratique''.

→ Lire l'article au complet sur Enqueteplus



Nous vous recommandons

Politique

Dooleel opposition

Enqueteplus

Politique

Talla Sylla

Enqueteplus