Mamadou Kassé : « Diamniadio va aider Dakar à  mieux vivre»

Par , publié le .

Société

Conseiller en urbanisme du Président de la République, Macky Sall, Mamadou Kassé explique comment Diamniadio va aider Dakar à mieux vivre.

Pourquoi les programmes publics, surtout à vocation d'habitat, sont-ils presque tous orientés vers Diamniadio ?

La position de Diamniadio, à mi-chemin entre Dakar et l'Aéroport International Blaise Diagne, lui confère une place de choix dans la stratégie de désengorgement de la capitale asphyxiée par la pollution, la raréfaction du foncier et la difficile maîtrise de son urbanisation effrénée. Aujourd'hui, certains ouvrages tels que le Centre International de Conférences Abdou Diouf sont réceptionnés et fonctionnels, d'autres tels que la boucle du germe de ville, l'axe 70 et les programmes immobiliers sont en cours. C'est en toute logique que le Président pose la première pierre de trois infrastructures essentielles du Pôle notamment le Centre des expositions, l'hôtel 5 étoiles et le Palais omnisport. 

Ces politiques pourront-elles juguler la ruée vers Dakar ?

Le Président a compris que la meilleure politique de la ville est celle qui prend sa source dans une excellente politique agricole. En effet, le dépeuplement de la campagne est la cause principale de la mauvaise maîtrise de l'urbanisation de la capitale. Il s'agit d'inverser la tendance en appliquant une méthode consistant à fixer les populations rurales par une activité agricole porteuse et adopter concomitamment les bonnes décisions en termes de développement urbain à l'image du développement du pôle urbain de Diamniadio, du Pudc, du Promo Villes etc. Diamniadio est une zone tampon à haut potentiel de croissance qui est le point nodal qui aidera Dakar à mieux vivre en paraphrasant le Président de la République. A terme, la combinaison des grandes infrastructures assurera un meilleur équilibre du Triangle Dakar – Mbour – Thiès dont Diamniadio est le Barycentre. Il faut donc se féliciter du regain de l'activité de la construction et du dynamisme des sous-secteurs de la construction et de l'habitat que cette situation engendre.

Et qu'est ce qui explique ce regain ?

Les années 2000 ont été marquées par la disparition de la Scat Urbam, organisme public d'aménagement, et la baisse considérable des performances des promoteurs immobiliers publics (Sicap, Sn Hlm). Aujourd'hui, c'est l'heure du renouveau urbain avec les pôles urbains de Diamniadio et du Lac rose ainsi que celui de Daga Kholpa, mais aussi le repositionnement de la ville dans la stratégie publique de développement.

Auteur: Youssouf Sane – Seneweb.com

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut