Aliou Goloko (Journaliste / CAF media Officier) : « Sadio Mané n'occupe pas assez l'espace médiatique... »

Aliou Goloko (Journaliste / CAF media Officier) : « Sadio Mané n'occupe pas assez l'espace médiatique... »

Setal Il y'a 3 semaines  Source

À quelques semaines de la cérémonie officielle du ballon d'or France football 2019, le journaliste Sénégalais Aliou Goloko s'est prononcé sur le cas Sadio Mané. À l'en croire l'international sénégalais, malgré ses régulières performances exceptionnelles au plus haut, n'occupe pas assez l'espace médiatique pour un joueur de son rang. Un déficit qui serait préjudiciable au joueur notamment dans le cadre des distinctions individuelles'

«Meilleur buteur de la premier League, vainqueur de la ligue des champions, finaliste de la CAN 2019, je trouve que c'est le meilleur joueur de la saison 2019. En comparaison 2018, il est parti sur les mêmes bases, marquant beaucoup de buts, aussi bien en championnat qu'en ligue des champions, il marche sur l'eau. Sur l'année civile 2019 il est incontestablement le meilleur joueur suivi de près par des phénomènes comme Messi, Ronaldo ou encore Mbappé et Van Dijk.»

Pour ce qui est du manque de notoriétédu joueur, il reste un peu dubitatif: «Pour ce qui est de son manque de notoriété je dirais oui et non. Parce qu'il joue dans un grand club, un championnat une grande visibilité; Sadio a une superbe cote, sa popularité est grandissante. De ce point de vue sa notoriété est au sommet. Pour ce qui est de l'occupation de l'espace public, je trouve que le joueur n'occupe pas assez ce domaine pour un joueur de son rang. C'est peut-être dû a sa personnalité et son éducation. C'est quelqu'un qui cultive l'humilité. Il parle sur le terrain grâce sa technique, sa vélocité, son adresse devant le but entre autres' Toutefois il gagnerait a améliorer sa communication en dehors du terrain pour s'imposer un peu plus en Afrique et en Europe.»

Goloko estime par ailleurs que Sadio Mané a toutes les chances de remporter le ballon d'or même s'il fera face une forte concurrence et un jury chevronné, a-t-il fait savoir dans les colonnes de l'Observateur.

Nous vous recommandons