Aux Lions, le devoir d'exister
Thiès, 9 oct (APS) - L'équipe du Sénégal aura "le privilège" de jouer ce jeudi une affiche historique contre celle du Brésil qui fait rêver les amoureux du football mondial en raison de son palmarès et de la qualité de ses représentants dans les plus grandes Ligues du monde.

Première nation africaine au classement FIFA, le Sénégal qui fait partie des pays qui comptent désormais dans le football même sans avoir gagné de trophée majeur, aura coeur de bien honorer son rang et de défendre la valeur du football africain.
En dépit de quelques fulgurances, deux médailles d'or aux Jeux olympiques en 1996 et en 2000 et des victoires historiques en phase finale de coupe du monde, le football africain peine crever l'écran véritablement.
A l'occasion de la dernière coupe du monde (2018) par exemple, aucun de ses représentants n'a passé le premier tour du Mondial.
Alors que des voix s'élèvent contre les footballeurs africains qui peinent exister dans les récompenses individuelles comme le "Ballon d'or" ou le "Fifa Best", il est temps de marquer des points.
Une perspective qui passera aussi par ce match programmé Singapour où le Brésil a fait le rappel de ses vedettes pour jouer contre le Sénégal et le Nigeria.

Alors que la Tanière peut compter sur sa colonne vertébrale Kalidou Koulibaly (Naples, Italie), Idrissa Gana Guèye (PSG, France) et Sadio Mané (Liverpool, Angleterre), il lui revient de marquer un grand coup même s'il s'agit d'une affiche de gala.
Le sélectionneur national, Aliou Cissé, l'a bien compris, qui a assuré que le Sénégal ne passera pas son temps jouer derrière durant cette confrontation.
A défaut d'une victoire, le Sénégal serait très inspiré de présenter un bon contenu au cours de cette rencontre qui sera diffusée travers le monde, histoire pour les Lions de montrer qu'au-del de trois quatre représentants, il peut tutoyer les grands du football mondial.
Le temps de jouer petit bras est révolu dans le football mondial où les techniques d'entraînement sont uniformisées, les télévisions ayant par ailleurs fini de rapprocher toutes les formes de football.
Pour s'ouvrir encore aux autres parties du monde, l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale, l'Asie et autres, Sadio Mané et compagnie auront intérêt sortir le grand jeu pour exister aussi en sélection et s'ouvrir ainsi d'autres contrées.
Cette perspective semble nécessaire, pour plus de respectabilité et de moyens financiers et matériels pour le développement du football et sa massification, la formation des cadres techniques et administratifs, l'érection des infrastructures afin de continuer grandir.


Nous vous recommandons