CAN 2019 : Le soutien de Bp à l'ANPS critiqué

L'Association nationale de la presse sportive (ANPS) pouvait bien se passer du tollé qu'elle a suscité en acceptant de recevoir la subvention de la société British Prétoleum (Bp). Sur le chemin de la Coupe d'Afrique des Nations (Can) qui se déroule à partir du week-end prochain au Caire, l'Anps cherche à mettre la presse sportive dans les conditions idéales pour un bon séjour en terre égyptienne. Elle s'est déployée en direction des structures publiques tout comme privées, pour chercher des sous.

Seulement, tout cadeau n'est pas bon à prendre surtout lorsqu'il vient d'une entreprise qui est sous le feu de la rampe depuis l'éclatement du scandale à 10 milliards de dollars impliquant le frère du président de la République. Des confrères et de vastes secteurs de l'opinion, dénoncent l'acte posé par l'Anps.

A travers un groupe Wattsap, un journaliste sénégalais indique que « dès lors que Bp a été citée dans une affaire de cette ampleur, l'éthique recommande même de décliner son soutien, fût-il sollicité bien avant l'éclatement du scandale. Je viens de comprendre pourquoi nos ministres ne démissionnent pas s'ils sont éclaboussés par un scandale. C'est un état d'esprit. La presse est la presse. Il n'y a pas de différence entre le journaliste sportif et les autres journalistes qui écrivent sur le gaz ou autre chose ».

De là à en conclure que l'Anps a mangé l'argent de la corruption de Bp?




Le Témoin

Nous vous recommandons