CAN U20 2019 - SENEGAL / BURKINA (5-1) : Les Lionceaux marchent sur les Etalons

Le Sénégal a remporté sa troisième victoire d'affilée, ce samedi, en laminant 5-1 le Burkina Faso, pour la 3e et dernière journée de la poule B de la Coupe d'Afrique des nations des moins de 20 ans. Les Lionceaux joueront en demi-finales contre l'Afrique du Sud, mercredi prochain.

L'équipe du Sénégal a terminé en force la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations (Can) des moins de 20 ans, Niger-2019. Ce samedi, les Lionceaux ont infligé une lourde défaite la sélection U20 du Burkina Faso sur le score de 5 buts 1, grâce un doublé d'Amadou Dia Ndiaye, une réalisation Samba Diallo, de Youssouph Badji et d'Ousseynou Niang. Les protégés du coach Youssoupha Dabo ont réussi un parcours sans-faute (3 victoires en autant de rencontres). Leader du groupe B (9 pts, +8), le Sénégal affrontera l'Afrique du Sud (2e, 5 pts de la poule A) ce mercredi, en demi-finales (18 h 30). L'autre affiche du dernier carré opposera, le même jour (15 h 30), le Nigeria, 1er de la poule A (7 pts), au Mali, 2e du groupe A (6 pts). Les Aiglons ont validé leur ticket qualificatif aux demi-finales et la Coupe du monde, Pologne-2019 en battant le Ghana par 1 but 0.

Les Sénégalais ont démarré la partie par le bon bout, en ouvrant le score très tôt (8e) par Amadou Dia Ndiaye. L'entraineur sénégalais a procédé un changement avec l'entrée en jeu de Youssouph Badji la place d'Amadou Ciss (29e). Les Burkinabé sont revenus dans le match en égalisant par Abdoul Fessal Tapsoba (33e). Mais leurs espoirs vont vite s'envoler. Deux minutes plus tard (35e), Souleymane Diallo double la mise pour le Sénégal (2-1). Dia Ndiaye a permis son équipe de conforter son avantage (3-1) juste avant la mi-temps (42e).

En seconde période, l'attaquant du Casa Sport se signale en aggravant le score (4-1). Ce 3e but de la compétition permet Badji de caracoler la tête du classement des buteurs. C'est Ousseynou Niang, ayant fait son entrée de jeu (76e) la place de Samba Diallo, qui a enfoncé le clou en inscrivant le 5e but des Lionceaux dans les arrêts de jeu (90e +3).

YOUSSOUPH DABO (COACH DU SENEGAL)

"C'est le fruit du travail''

"Nous avons bien travaillé et, dans l'ensemble, nous avons eu ces trois victoires. On a eu des matches difficiles comme celui qu'on vient de finir contre le Burkina Faso. Cette équipe nous a posé des problèmes par moments. Mais, dans l'ensemble, nous avons bien travaillé pour nous en sortir. Qu'en est-il du match contre l'Afrique du Sud ? Tant mieux si son équipe a mûri. On verra ça mercredi. Ce n'est pas loin. Comme je le dis tout le temps, tant qu'on travaille très bien et quel que soit l'adversaire qu'on aura, il sera en difficulté. Je ne me focalise pas sur l'Afrique du Sud. Ce qui est important, c'est de voir mes joueurs bien travailler sur le terrain.

Tant qu'ils le feront, je n'ai pas de souci me faire. Il n'y a pas de secret par rapport aux résultats obtenus. C'est le fruit d'un travail effectué depuis le mois d'avril, quand j'ai pris l'équipe. On a perdu notre premier match contre le Mali, lors d'un tournoi au Liberia. On a essayé de rectifier le tir et depuis lors, on voit les joueurs progresser. Le groupe n'a pas trop changé. On a été bons durant les trois matches de poule. Maintenant, il reste des rencontres très importantes. Il faut juste garder l'état d'esprit qu'on avait. C'est une demi-finale certes, mais il y aura toujours 22 joueurs sur le terrain, un ballon et des arbitres. Il faut continuer avancer et on verra où on va s'arrêter. Avec les joueurs, on a quelques jours pour travailler ensemble et on sera prêt pour ce match.''

SERAFIN DARGANI (COACH DU BURKINA FASO)

"Si on pouvait signer un forfait, j'allais le faire''

"Tous les matches étaient gagner. On devait gagner le premier tout comme le deuxième. C'est sûr que le troisième match contre le Sénégal était le plus difficile. Je le savais d'office. Personnellement, si on pouvait signer un forfait et rentrer, j'allais demander de le faire. Car je savais que ça allait partir dans tous les sens. Voil des jeunes garçons qui prennent deux défaites et qui ne peuvent plus se qualifier face une équipe qui a tout gagné sur le terrain et qui a marqué des buts. Quand les deux équipes s'affrontent, il n'y a même pas match. On ne peut rien espérer du tout. C'est certain qu'il y a une équipe qui allait marcher sur l'autre.''


Résultats

Samedi

Groupe B

Mali - Ghana 1-0

Sénégal - Burkina Faso 5-1

LOUIS GEORGES DIATTA

Nous vous recommandons

Sport

Mbour : Un camion malien écrase un apprenti

Dakaractu